Bombardier rate le consensus et abaisse son objectif de marge

le
0
LE BÉNÉFICE TRIMESTRIEL DE BOMBARDIER INFÉRIEUR AUX ATTENTES
LE BÉNÉFICE TRIMESTRIEL DE BOMBARDIER INFÉRIEUR AUX ATTENTES

(Reuters) - Bombardier a publié jeudi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, imputable au recul de la marge brute, et prévoit pour sa division ferroviaire un ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires cette année.

Le constructeur canadien d'avions et de trains a également abaissé son objectif annuel de marge pour ses deux activités.

Le chiffre d'affaires (CA) du quatrième trimestre a augmenté de 15% à 5,32 milliards dollars (3,89 milliards d'euros), dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 5,05 milliards.

Une hausse de 16% des coûts commerciaux a provoqué un recul de la marge brute à 11,8% contre 12,4% un an auparavant.

Le bénéfice net s'inscrit à 97 millions de dollars, soit cinq cents par action, contre une perte de quatre millions (un cent/action) un an auparavant, due à l'époque essentiellement à une charge de 119 millions liée à la fermeture d'une usine et à des suppressions d'emplois dans le ferroviaire.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action (BPA) est de sept cents alors que le consensus le donnait à 11 cents.

Bombardier anticipe pour sa division aérospatiale une marge opérationnelle de 5% en 2014 et non plus de 6%, et pour sa division ferroviaire une marge opérationnelle de 6% environ, encore que le groupe canadien affirme que la précédente prévision de 8% restait son objectif.

Il anticipe une hausse de 5% environ du CA ferroviaire, hors effets de change. En 2013, le CA de la division a augmenté de 12,6%.

Bombardier est le constructeur d'une nouvelle famille d'avions de ligne dite CSeries, qui ne doit pas entrer en service avant le second semestre 2015, le programme ayant souffert de retards répétés.

L'action Bombardier a perdu plus de 8% depuis l'annonce le mois dernier d'un nouveau retard.

Jeudi, le groupe a dit que les premiers tests au sol et en vol étaient conformes à ses attentes.

Ashutosh Pandey à Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant