Bombardier a bouclé l'investissement de $1 milliard du Québec

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse) 
    MONTREAL, 23 juin (Reuters) - Bombardier  BBDb.TO  a annoncé 
jeudi la finalisation d'un accord avec le gouvernement de la 
province du Québec prévoyant un investissement d'un milliard de 
dollars (877 millions d'euros) dans son programme d'avions C 
Series. 
    Le groupe industriel canadien précise dans un communiqué que 
l'ensemble des actifs, passifs et obligations du programme C 
Series seront transférés à une nouvelle société en commandite, 
dont il détiendra 50,5% du capital et le Québec 49,5%. 
    L'investissement de la province se fera en deux versements 
de 500 millions de dollars chacun, le premier intervenant le 30 
juin et le second le 1er septembre.  
    Bombardier conservera la maîtrise opérationnelle du 
programme C Series et consolidera ses résultats financiers, 
précise le communiqué.  
    La province de Québec, qui abrite le siège social de 
Bombardier, et l'avionneur souhaitent que le gouvernement 
fédéral investisse un montant identique dans le programme 
CSeries qui multiplie les retards et les dépassements de budget. 
Il semble cependant être relancé avec une grosse commande de 
Delta Air lines.   
    Le ministre des Transports du Québec Jacques Daoust a dit 
que l'accord passé jeudi comportait une clause prévoyant que la 
province s'aligne sur les conditions de tout futur accord 
d'investissement de la part d'Ottawa. 
    Le ministre juge un accord avec le gouvernement fédéral  
possible même si les discussions traînent en longueur. Ces 
discussions achoppent sur la structure actionnariale de 
Bombardier, qui favorise la famille Bombardier-Beaudoin même si 
elle n'est que minoritaire au capital. 
    Certains médias croient savoir que si le Québec a accepté de 
financer directement le programme CSeries, Ottawa préfèrerait 
investir dans la société-mère elle-même. 
    Si l'investissement fédéral ne se concrétise pas, a dit 
Jacques Daoust, un investisseur étranger serait une possibilité, 
pour autant que la province conserve un droit de veto et que les 
conditions déjà fixées par elle ne soient pas remises en 
question.  
    L'action Bombardier gagne 1,5% à 1,98 dollar canadien en 
Bourse de Toronto. 
     
 
 (Vishaka George à Bangalore; Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat 
pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux