Bombardements meurtriers à Gaza : au moins 52 morts samedi

le
36
Bombardements meurtriers à Gaza : au moins 52 morts samedi
Bombardements meurtriers à Gaza : au moins 52 morts samedi

La situation est de plus en plus tendue au Proche-Orient. Alors que les échanges de tirs étaient toujours nourris samedi entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu, dans la soirée l'armée israélienne a annoncé qu'elle allait demander aux habitants de cette enclave palestinienne d'évacuer leur maison en prévision de nouvelles frappes. D'heure en heure, une opération terrestre semblait de plus en plus probable. Au moins 52 Gazaouis ont trouvé la mort en cette seule journée, lors de frappes israéliennes en riposte aux roquettes envoyées depuis ce territoire dirigé par le Hamas et sous blocus depuis 2007. Des roquettes ont par ailleurs été tirées du sol libanais.

Depuis le début des hostilités mardi, l'armée israélienne a recensé près de 600  roquettes sur Israël, et près de 140 ont été détruites en vol par le système de défense «Dôme de fer».  L'explosion de violences depuis cinq jours entre les deux parties fait suite à l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des extrémistes juifs.

Du côté de la communauté internationale, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont «appelé à la désescalade (des tensions à Gaza), au rétablissement du calme» et à la réinstauration d'un cessez-le-feu.  Selon des diplomates, cette brève déclaration de portée symbolique a fait l'objet d'intenses négociations depuis deux jours, notamment entre la Jordanie, seul pays arabe membre du Conseil, et les Etats-Unis. Dans une déclaration unanime, ils expriment «leur soutien à une reprise des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens, avec pour objectif de parvenir à un accord de paix global fondé sur la solution à deux Etats».

La journée la plus sanglante depuis mardi. A Gaza, plusieurs raids israéliens ont tué samedi au moins 52 Palestiniens, faisant grimper le bilan à au moins 157 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 13 juil 2014 à 23:44

    Oui puck ,mais ce n'est pas dans les plans de l'ONU et tôt ou tard il faudra en tenir compte.Ceci me rappelle l"Afrique du sud, on sait comment se termine l'histoire.

  • puck le dimanche 13 juil 2014 à 16:59

    Berg690 . sur les 2500000 habitants de la dite Cisjordanie 500000 sont juifs et déterminés, ils font beaucoup d'enfants, et contrôlent 60 % du territoire sans compter les nouvelles implantations se multiplient donc il est facile d'imaginer le futur de la Judée Samarie .

  • Berg690 le dimanche 13 juil 2014 à 16:49

    @punk, il faut que...MDR. Y à qu'à....

  • nayara10 le dimanche 13 juil 2014 à 12:10

    Le seul pays Arabe qui n'est pas en guerre ,c'est la FRANCE.....

  • puck le dimanche 13 juil 2014 à 09:43

    Il faut que les occupants arabes delà Judée Samarie quitte ce territoire israélien qu'ils appellent Palestine,.

  • Berg690 le samedi 12 juil 2014 à 20:42

    Ce qui dérange israel ou du moins son GVT C'est la réconciliation des palestiniens en un seul peuple.

  • Berg690 le samedi 12 juil 2014 à 18:11

    Toujours pas de réponse à votre questionnement RBoNHOF. Des dégagements en touche, rien de nouveau, d'ailleurs votre question est peut être antisémite?

  • housssss le samedi 12 juil 2014 à 16:53

    https://www.youtube.com/watch?v=Ry3NzkAOo3s

  • housssss le samedi 12 juil 2014 à 16:45

    Dans une interview, un dirigeant du Hamas encourage ouvertement la population de Gaza à servir de bouclier humain. (Vidéo)https://www.youtube.com/watch?v=UXZEzbT0H1s

  • M4328865 le samedi 12 juil 2014 à 16:43

    @RBONHOFRévisez un peu votre géopolitique.Israël n'est pas le seul à prendre ses distances avec l'ONU.Ci-dessous liste incomplète:La Turquie occupe Chypre nord depuis 60 ansLe Maroc occupe le Sahara occidentalLa Chine occupe le TibetLa Russie fait ce qu'elle veut en Tchétchénie.Israël est un petit petit, donc chacun s'estime en droit de lui dire ce qu'il a à faire.