Bolloré revient à 400 euros

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le conglomérat a remporté un contrat prometteur à Londres pour son activité de batteries électriques. Exane BNP Paribas fait passer son objectif de cours à 500 euros et le titre vient de reprendre 3% aujourd'hui.

Gérer et développer. A partir de l'été prochain, Bolloré assurera la gestion du réseau « Source London » qui comprend 1400 bornes de recharge de véhicules électriques dans la capitale britannique. Outre la maintenance et le rechargement des bornes, sa filiale IER sera également responsable de toutes les fonctions support, comprenant le service après-vente et le service abonnements. « Source of London » qui a été lancé par la mairie de Londres en mai 2011 est aujourd'hui déployé sur plus de 300 sites, dont des supermarchés, des centres commerciaux, des parkings, des hôpitaux, etc. IER a aussi pour objectif d'étendre le réseau, qui pourrait contenir 6000 bornes à terme.

Autolib' bientôt à Londres ?
Avec ce contrat, Bolloré vise un chiffre d'affaires d'une dizaine de millions de livres sterling d'ici deux à trois ans. Mais il espère bien à terme lancer un service d'auto-partage dans la capitale britannique, sur le modèle d'Autolib' à Paris. En cas de succès, les ventes pourraient approcher les 40 millions de livres.

Conquérir l'Amérique.
Ce succès commercial crédibilise le pari technologique de Bolloré dans les batteries électriques. Deux ans après son démarrage, sa vitrine Autolib' a déjà conquis 40 000 abonnés actifs en Ile-de-France. Bolloré a lancé cet automne un service d'autopartage à Lyon. Prochaines étapes l'an prochain : Bordeaux (le 9 janvier) et Indianapolis. La ville américaine compte s'équiper de 500 véhicules électriques, 200 stations de location et 1200 bornes de recharge. Montant du contrat : 35 millions de dollars.

Blue Solutions crée de la valeur.
Exane BNP Paribas relève son objectif de cours qui passe de 400 à? 500 euros. Le bureau d'études justifie notamment ce relèvement par le succès de l'introduction en Bourse de Blue Solutions, la filiale batteries du groupe (qui ne comprend pas encore IER dans son périmètre). L'intermédiaire valorise Blue Solutions à 20 euros par action, ce qui ajoute 410 millions d'euros à l'estimation précédente de l'actif brut de sa maison mère, soit 24 euros par titre. Parmi les autres catalyseurs positifs pour le conglomérat, sa forte exposition à l'Afrique et la réduction de sa décote en cas de simplification des structures.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant