BOLLORE nie tout contact avec la société Pefaco après les perquisitions révélées par Le Monde

le
0

(AOF) - Suite aux révélations du Monde sur une perquisition de ses bureaux le 8 avril dernier, dans le cadre d'une enquête sur la société Pefaco, le groupe Bolloré a indiqué hier soir "qu’il n’a entretenu et qu’il n’entretient aucune relation avec la société Pefaco et ses dirigeants."

"Concernant ses activités portuaires, le Groupe Bolloré rappelle qu'il s'agit d'investissements considérables, réalisés en partenariat avec d'autres grands groupes internationaux. Ils représentent des engagements sur plusieurs dizaines d'années et pour lesquels ils sont sélectionnés, exclusivement, en fonction du montant et des qualités techniques des investissements", poursuit le communiqué.

Selon le quotidien du soir, les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCLIFF) se demandent si le groupe Bolloré n'aurait pas utilisé les moyens d'Havas (détenu à 60% par Bolloré) pour obtenir des contrats de gestion de ports en Afrique.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant