Bolloré : « Havas doit être plus agile »

le
0
Euro RSCG devient Havas Worldwide. Yannick Bolloré et David Jones, les deux dirigeants du groupe de communication, expliquent comment le numérique influence leur stratégie.

C'est le baptême du feu pour Yannick Bolloré, nommé en août dernier directeur général délégué du géant français de la communication que préside son père, Vincent Bolloré, premier actionnaire avec plus de 37 % du capital. À l'occasion du changement de nom de son réseau mondial d'agences de publicité, il expose, avec le directeur général de Havas, David Jones, ce qu'implique ce «rebranding» dans la stratégie d'intégration du groupe.

LE FIGARO. - Euro RSCG disparaît et devient Havas Worldwide. Quel est le but de ce «rebranding»?

David JONES. - C'est une étape importante, car elle nous permet de souligner notre structure intégrée et claire. Nous voulons simplifier la vie de nos clients en leur offrant le réseau mondial le plus intégré, avec le numérique au c½ur.

Yannick BOLLORÉ. - La marque Havas est surtout connue en France. Havas Worldwide va redonner de la lisibilité à notre offre dans le monde entier et contribuer à démontrer notre agilité ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant