Boko Haram, une secte islamiste qui sème la terreur au Nigeria

le
0
Ce groupe qui a revendiqué ce week end une série d'attentats au Nigeria est de plus en plus liée à la branche maghrébine d'al-Qaida.
Une secte née après le 11 septembre 2001

Boko Haram a été fondé en 2002 par l'imam Mohammed Yusuf, à Maiduguri, dans l'État de Borno, au nord-est du Nigeria. Alors que le sud de ce pays - qui est avec plus de 160 millions d'habitants le plus peuplé d'Afrique - est à dominante chrétienne, le nord est à majorité musulmane. Cette secte prône l'instauration d'un émirat islamique au Nigeria, avec une stricte application de la charia. De fait, les militants de Boko Haram, qui signifie «l'éducation occidentale est un péché» en langue haoussa, se réclament des talibans afghans.

A ses débuts, le groupe est essentiellement composé de diplômés de l'université et de personnes ayant rompu avec leur milieu social d'origine, classe aisée ou classe moyenne. Quelque 200 personnes établissent un camp près de la frontière avec le Niger, dans le village de Kanamma, dans l'État de Yobe , dans le nord-est du pays. A partir de cette base, ils commencent à lancer des attaques sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant