Boko Haram tue six personnes sur une île du lac Tchad

le
0

(Actualisé avec contexte) N'DJAMENA, 14 juillet (Reuters) - Des islamistes présumés de l'organisation nigériane Boko Haram ont débarqué dans la nuit de lundi à mardi sur une île du lac Tchad, tuant plusieurs jeunes élèves d'une école coranique, a-t-on déclaré mardi à Reuters de source proche des services de sécurité. "Ils étaient une quinzaine et sont arrivés à bord d'un canot à moteur. Ils ont tué cinq élèves et un Malien", a-t-on dit de même source. Une seconde source proche des services de sécurité a confirmé l'attaque, précisant qu'elle avait eu lieu sur l'île de Tetewa, à 80 km au nord de la capitale tchadienne, N'Djamena, et près de la frontière nigériane. Attentats et fusillades ont fait au moins 80 morts depuis le mois de juin au Tchad, acteur clé de l'offensive lancée par les pays de la région contre les islamistes de Boko Haram, basés dans le nord-est du Nigeria. Samedi, un kamikaze vêtu d'une burqa a actionné ses charges sur un marché très fréquenté de la capitale N'Djamena, y faisant une quinzaine de morts. L'attentat a été revendiqué par Boko Haram, qui se fait appeler "Province d'Afrique de l'Ouest" de l'Etat islamique (EI) depuis qu'il a prêté allégeance en mars à cette organisation islamiste qui contrôle une bonne partie du nord et de l'est de la Syrie ainsi que de l'ouest et du nord de l'Irak. (Madjiasra Nako; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant