Boko Haram met en garde contre la force pour libérer les otages

le
1

PARIS (Reuters) - "La force ne servira pas" à libérer la famille française prise en otage le 19 février dans le nord du Cameroun, déclare un homme présenté comme le chef du groupe islamiste nigérian Boko Haram dans une vidéo diffusée jeudi sur i>TELE.

Les ravisseurs des sept Français - trois adultes et quatre enfants - ont diffusé lundi un enregistrement sonore d'un homme qui se présente comme le père de famille et assure que les siens ne "tiendront pas longtemps". Une vidéo de la famille, qui se trouverait au Nigeria, avait été diffusée le 25 février sur internet.

Boko Haram réclame la libération des femmes et des enfants membres de l'organisation détenus dans les prisons nigérianes.

"Nous sommes fiers d'affirmer que nous retenons les sept otages français", déclare sur i>TELE Abubakar Shekau, qui dirigerait le groupe depuis 2009.

"Nous les retenons parce que les autorités nigérianes et camerounaises ont arrêté des membres de nos familles, qu'ils les brutalisent et que nous ne savons rien de leurs conditions d'emprisonnement", explique-t-il.

"Nous affirmons au monde que nous ne libérerons pas les otages français tant que nos familles sont emprisonnées. La force ne servira pas à les libérer, nous sommes prêts à nous défendre avec force", prévient-il.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 21 mar 2013 à 09:52

    Vive l'Islam pacifique et fraternel !