Boko Haram menace le Cameroun

le
0

ABUJA, 7 janvier (Reuters) - Un homme se présentant comme le dirigeant du groupe islamiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, menace le Cameroun d'attaques et d'attentats si ce pays n'abandonne pas sa Constitution pour adopter la charia, la loi islamique. Dans une vidéo diffusée sur internet, cet homme filmé de loin, sous des angles différents, s'adresse directement au président camerounais Paul Biya. "Je vous conseille de renoncer à votre Constitution et à votre démocratie, qui ne sont pas islamiques", dit-il en lisant un texte. "Le seul langage de paix, c'est de se repentir et de suivre Allah, mais si vous ne le faites pas, nous utiliserons avec vous le langage de la violence." Boko Haram, qui a tué et enlevé des milliers de personnes ces dernières années dans le nord du Nigeria, a également mené des attaques au Cameroun. Le jour de l'an, une attaque contre un car a fait quinze morts dans le nord de ce pays. Fin décembre, l'armée de l'air camerounaise a dû intervenir pour aider les troupes au sol à déloger des combattants de Boko Haram qui ont brièvement occupé un camp militaire, à la faveur d'une offensive lancée par des centaines d'islamistes contre cinq localités du nord du Cameroun. (Isaac Abrak à Abuja et Bate Felix à Dakar; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant