Boko Haram enlève trois femmes à Chibok au Nigeria

le
0
    MAIDUGURI, Nigeria, 15 juin (Reuters) - Les djihadistes de 
Boko Haram ont tué quatre villageois mardi et enlevé trois 
femmes près de Chibok, localité du nord-est du Nigeria où le 
groupe fondamentaliste s'était emparé de plus de 200 lycéennes 
il y a deux ans, ont raconté des habitants et des survivants. 
    Les combattants de Boko Haram ont attaqué le village de 
Kautuva à l'aube, ont mis le feu à des maisons et tiré sur les 
habitants, selon le récit de villageois et d'un membre d'un 
groupe de vigilance travaillant avec l'armée. 
    "Certains d'entre nous ont eu la chance de survivre et sont 
partis en courant à Chibok", a déclaré un homme. Un autre 
habitant a précisé que les djihadistes avaient kidnappé trois 
femmes. 
    Kautuva se trouve très de Chibok, où Boko Haram a enlevé 276 
lycéennes le 14 avril 2014. Plusieurs dizaines de jeunes filles 
ont réussi à s'échapper en 2014 mais plus de 200 sont toujours 
portées disparues. En mai, les autorités nigériannes ont annoncé 
que quelques unes avaient été retrouvées. Le président Muhammadu 
Buhari s'est engagé à les récupérer toutes. 
    Son prédécesseur, Goodluck Jonathan, avait été accusé par 
les familles de ne pas rechercher les jeunes filles enlevées 
avec suffisamment d'énergie. 
 
 (Lanre Ola; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant