Boko Haram attaque une ville dans le nord-est du Nigeria

le
0

par Lanre Ola MAIDUGURI, Nigeria, 2 septembre (Reuters) - Les combattants de Boko Haram ont attaqué une ville située dans le nord-est du Nigeria, faisant de nombreuses victimes et des milliers de déplacés après plusieurs heures d'affrontements, a-t-on appris mardi de plusieurs sources proches des services de sécurité. Le groupe islamiste nigérian a lancé lundi une attaque contre la ville de Bama, située à 70 km de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno. L'assaut a dans un premier temps été repoussé, avant que les combattants ne reviennent plus nombreux durant la nuit, ont indiqué ces sources et des témoins. Le porte-parole de la défense nigériane n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette information. De mêmes sources, on précise qu'un nombre important de victimes est à déplorer des deux côtés. L'une de ces sources a souligné que près de 5.000 personnes avaient fui la ville. Plusieurs membres des forces nigérianes, qui se trouvaient dans une caserne de Bama, ont été tués par un avion de chasse qui visait à l'origine les insurgés islamistes, a déclaré à Reuters un soldat présent sur le terrain. Deux mois après la proclamation par l'Etat islamique d'un califat sur les territoires qu'il contrôle en Irak et en Syrie, Boko Haram a pour la première fois revendiqué explicitement une souveraineté sur le territoire qu'il dit contrôler dans le nord-est du Nigeria. En août, le mouvement islamiste a pris le contrôle de la ville de Gwoza, située près de la frontière camerounaise et qualifiée dans une vidéo de "territoire musulman" régi par la loi islamique par le chef du groupe, Aboubakar Shekadou. "Quand nous avons commencé à entendre des coups de feu, personne ne comprenait ce qui se passait. Les tirs venaient de différentes directions. Nous avons couru jusqu'à la périphérie de la ville", a déclaré Boukar Auwalu, un commerçant qui a fui la ville de Bama avec sa femme, leurs trois enfants et son frère, joint au téléphone par Reuters. "Il y avait des hélicoptères militaires et des avions de chasse. Nous avons dormi dans la forêt aux abords de la ville." En cas de prise de Bama, les responsables de la sécurité craignent que Boko Haram se dirige ensuite vers Maiduguri, où se trouve une importante base militaire et où est né le mouvement. Les combattants islamiques résistent depuis plus d'un an à une offensive militaire lancée dans le but de les anéantir. (Clémence Apetogbor pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant