Boko Haram attaque deux villages au Niger, 30 morts

le , mis à jour à 16:38
0

(Précisions) NIAMEY, 18 juin (Reuters) - Les islamistes de Boko Haram ont attaqué la nuit dernière deux villages dans le sud du Niger, dans la région de Diffa, et tué une trentaine de personnes, a-t-on appris jeudi de sources proches des services de sécurité nigériens. Il s'agit de la deuxième opération transfrontalière d'importance menée par le groupe islamiste nigérian cette semaine, après le double attentat suicide qui a fait 34 morts lundi à N'Djamena, la capitale tchadienne. Arrivés en voiture ou à moto dans la région de Gueskérou, les assaillants ont tiré sur des villageois avant d'incendier les maisons au toit de chaume où d'autres habitants s'étaient réfugiés. "Au total, au moins 30 personnes ont été tuées. Certaines sont mortes dans l'incendie de leur maison", a déclaré un membre des services de sécurité. Le bilan risque de s'alourdir car un certain de nombre de rescapés sont gravement brûlés. Gueskérou est située le long du fleuve Komadugu qui sépare le Niger du Nigeria. Malgré une opération militaire régionale contre Boko Haram, le sud du Niger a été la cible de dizaines d'attaques depuis le début de l'année. Le gouvernement de Niamey a déclaré l'état d'urgence dans la région et arrêté plus de 600 personnes soupçonnées de liens avec le groupe armé. (Abdoulaye Massalaki, Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant