Boire, même peu, augmente le risque de cancer du sein

le
0
Une étude montre que les femmes qui consomment de l'alcool, même en petites quantités, ont plus de risques de développer un cancer du sein. Des résultats à mettre en perspective avec les bienfaits attribués au vin rouge.

Faudrait-il s'interdire totalement de boire au nom de la prévention contre le cancer du sein ? Une étude publiée mardi confirme les liens entre ce type de tumeur et une consommation régulière d'alcool, même modérée.

Les auteurs ont suivi 105.986 participantes entre 1980 et 2008. Leurs observations, publiées dans le Journal of the American Medical Association (Jama), révèlent que la consommation de trois à six verres de vin par semaine accroîtrait le risque de cancer du sein de 15%. Les femmes qui boivent davantage, à savoir deux verres de vin par jour en moyenne, voient ce risque augmenter de 51% par rapport à celles qui ne boivent jamais d'alcool.

Ce risque persistera même si les femmes réduisent leur consommation de boissons alcoolisées au-delà de 40 ans. La nature de la boisson - bière, vin, alcool fort - ne change rien au résultat.

Faible accroissement du risque

Bien que le mécanisme précis de cette corrélation entre la consommation d'alcool et le cancer du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant