Bogota va relâcher 30 membres des Farc en signe de bonne volonté

le
0

BOGOTA, 22 novembre (Reuters) - Le gouvernement colombien a annoncé dimanche qu'il allait remettre en liberté 30 membres emprisonnés des rebelles des Farc, en signe de bonne volonté alors que le pouvoir et la guérilla négocient pour mettre fin à des décennies de conflit. Ces détenus n'ont pas été reconnus coupables de crimes violents alors qu'ils combattaient dans les rangs des Forces armées révolutionnaires de Colombie, lit-on dans un communiqué rendu public par la présidence colombienne. Les négociations de paix entre le gouvernement et la direction des Farc sont entrées dans leur quatrième année, à La Havane, à Cuba. Le président colombien, Juan Manuel Santos, souhaite qu'un accord de paix soit signé d'ici la fin mars, qui mette un terme à un conflit responsable de la mort de plus de 220.000 personnes. (Helen Murphy; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant