Bogota rappelle les Farc à leur promesse sur les enfants-soldats

le
0

BOGOTA, 15 avril (Reuters) - Le gouvernement colombien a exhorté les rebelles des Farc à tenir leur promesse de libérer les quelque 2.000 enfants-soldats qui seraient actuellement dans leurs rangs. En février, les commandants des Forces armées révolutionnaires de Colombie, qui négocient depuis octobre 2012 avec le gouvernement colombien, se sont engagés à ne plus recruter de combattants âgés de moins de 17 ans. Mais l'armée colombienne dit disposer de rapports du renseignement établissant que les rebelles continuent de recruter et de former des adolescents dans ses campements. Leur nombre total est estimé à 2.000 environ. Dans un communiqué diffusé tard mardi soir, Cristina Plazas, directrice de l'Institut colombien du bien-être familial (ICBF), a réclamé la libération immédiate de tous les mineurs actuellement dans les rangs des Farc et l'arrêt du recrutement et de l'embrigadement d'adolescents. "Vos annonces doivent être immédiatement traduites en actes", a-t-elle ajouté. Les Farc ont répondu en renouvelant leur promesse sans pour autant préciser d'échéances. "Nous ne devrions pas oublier qu'en plus de sortir les enfants de la guerre, il faut les sortir de la misère et de la faim", a déclaré Jesus Santrich, négociateur des Farc à La Havane, où se déroulent les pourparlers. "En Colombie, a-t-il ajouté, davantage d'enfants meurent de malnutrition que du fait de la guerre." (Anastasia Moloney; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant