BofA doit faire voter ses actionnaires sur une scission-SEC

le
0

WASHINGTON, 19 mars (Reuters) - Bank of America BAC.N doit permettre à ses actionnaires de se prononcer sur une résolution l'appelant à étudier une scission de ses activités de banque d'investissement, la Securities and Exchange Commission (SEC) ayant refusé au groupe le droit d'exclure cette proposition. Cette décision, qu'a pu consulter Reuters mercredi, constitue une victoire pour Bartlett Naylor, un actionnaire de Bank of America qui représente l'association non-gouvernementale Public Citizen. Elle marque aussi un revirement de la SEC, qui avait rejeté l'an dernier des résolutions similaires soumises par Bartlett Naylor à Bank of America, JPMorgan Chase & Co JPM.N et Citigroup C.N . La résolution visant Bank of America cette année demande au conseil d'administration de la banque d'étudier la création d'un comité d'administrateurs indépendants chargé d'élaborer un plan de scission des activités bancaires "non essentielles". Bartlett Naylor justifie son initiative par le fait que la loi dite Dodd-Frank de 2010 ne va pas assez loin pour supprimer totalement le risque du "too big to fail" et il estime que des investissements risqués pourraient mettre en péril l'épargne des clients du groupe. Lawrence Grayson, porte-parole de la banque, a déclaré: "Nous ne pensons pas que la création d'un sous-comité séparé sur la valeur pour l'actionnaire soit nécessaire". (Sarah N. Lynch, Marc Angrand pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant