«Boeuf-carottes» : la réforme de Valls mal digérée

le
3
L'idée d'une plateforme Internet de « délation anti-flics », selon les syndicats de police, est mal perçue dans ce corps qui écope déjà de 60% des sanctions prononcées dans la fonction publique d'État.

«Une plateforme Internet de délation anti-flics? Mais ce sera le défouloir! Aucun syndicat de policiers digne de ce nom ne va laisser passer un tel message de défiance vis-à-vis de nos collègues». La réaction de Patrice Ribeiro, patron de Synergie-Officiers, après l'annonce de la réforme de la saisine de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices au plan national, par Manuel Valls, laisse présager d'âpres discussions avec les organisations représentatives de la «grande maison».

L'idée pourtant n'est pas complètement nouvelle. L'Inspection générale des services (IGS), structure parisienne, la pratique, de façon édulcorée, depuis des années. Elle traite, en effet, les plaintes écrites des justiciables. Elle accueille même dire...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • exploser le vendredi 3 mai 2013 à 14:16

    @ farouxfr : Ah bon ? Vous n'avez jamais vu une équipe gouvernante aussi nulle ? Vous ne seriez pas un peu partisan, par hasard ? Un peu de mauvaise foi ?

  • farouxfr le lundi 29 avr 2013 à 11:59

    Bravo Valls tapez sur la police! Vous aiderez ainsi la prolifération de la délinquance et de la criminalité. L'on n'a jamais vu une équipe gouvernante, président y compris, aussi nulle.

  • M3435004 le lundi 29 avr 2013 à 09:08

    La production de clips de rap va exploser !