Boeing-Résultats meilleurs que prévu, l'action monte

le , mis à jour à 17:53
0

* Flux de trésorerie de $2,6 mds au T2 après un flux négatif au T1 * Chiffre d'affaires +11%, livraisons d'avions de ligne +9% * Objectif de bénéfice "core" 2015 revu en baisse de 50 cts/action * Bénéfice net en baisse de 33% en raison d'une lourde charge * Le titre monte (Actualisé avec cash flow et cours de Bourse) par Alwyn Scott et Sweta Singh 22 juillet (Reuters) - Boeing BA.N a annoncé un bénéfice meilleur que prévu et doublé sa génération de trésorerie ("free cash flow") au deuxième trimestre, malgré une lourde charge passée sur un projet d'avion ravitailleur pour l'armée américaine. Le constructeur américain d'aéronautique et de défense a publié mercredi un flux de trésorerie de 2,6 milliards de dollars (2,39 milliards d'euros) sur le trimestre, après un flux de trésorerie négatif au premier trimestre qui avait inquiété les investisseurs, lui permettant de consacrer deux milliards de dollars à racheter ses propres actions sur le marché. Le groupe basé à Chicago a réalisé un bénéfice net en baisse de 33% à 1,11 milliard de dollars, soit 1,59 dollar par action, essentiellement en raison de sa nouvelle charge mais l'afflux de trésorerie suggère qu'il atteindra son objectif de cash flow opérationnel de plus de neuf milliards de dollars sur l'année. "Cela rassure tout à fait sur le fait qu'ils vont y arriver", dit Ken Herbert, analyste chez Canaccord Genuity. L'action Boeing gagne 1,86% à 147,69 dollars vers 14h40 GMT, après avoir déjà pris 12% depuis le début de l'année, alors que l'indice Dow Jones .DJI avançait de 1,5% sur la même période. Les livraisons d'avions de ligne ont augmenté de 9% pour atteindre 197 appareils et son chiffre d'affaires a progressé de 11%, soit sa plus forte hausse en deux ans, à 24,54 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires dans le secteur de la défense a baissé de 3%, avec une marge bénéficiaire en repli toutefois moins net que certains analystes le prévoyaient dans un contexte de restriction des dépenses militaires. Les analystes attendaient un bénéfice par action de 1,37 dollar et un chiffre d'affaires de 24,22 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Les coûts différés sur le programme du 787 Dreamliner ont encore augmenté de 790 millions de dollars, à 27,7 milliards, mais cette hausse était largement attendue. L'avionneur perd encore de l'argent sur chaque 787 construit, ce qui a focalisé l'attention des investisseurs sur le cash flow. Il devrait commencer à générer de la trésorerie l'an prochain. Boeing a annoncé la semaine dernière qu'il passerait une charge après impôt de 536 millions de dollars sur ses comptes du deuxième trimestre, soit 77 cents par action, pour des problèmes sur le circuit carburant de son avion de ravitaillement en vol KC-46 destiné à l'U.S. Air Force. ID:nL5N0ZX3L1 En conséquence, Boeing a dû revoir en baisse de 50 cents sa prévision de résultat "core" pour l'ensemble de l'année 2015, à une fourchette située entre 7,70 et 7,90 dollars par action. Cette révision est inférieure à la charge et suggère donc que Boeing pense pouvoir la compenser partiellement par ailleurs. Il s'agit de la deuxième charge passée sur le KC-46, portant les charges totales après impôt à un peu plus de 800 millions de dollars et à près de 1,3 milliard avant impôt. Le bénéfice "core" du groupe basé à Chicago, hors les coûts de financement des retraites et autres coûts, est passé de 2,42 à 1,62 dollar par action. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant