Boeing rafle le contrat des ravitalleurs à Airbus

le
0
Le constructeur européen dispose de dix jours pour faire appel sur ce contrat de 35 milliards de dollars attribué à Boeing.

Le Pentagone a tranché hier, après une décénnie de réflexion, de scandales et de pressions politiques. C'est finalement Boeing qui livrera 179 avions citernes ravitailleurs à l'armée de l'air américaine.Trois ans après la victoire de son rival européen Airbus finalement invalidée, l'américain a donc décroché «haut la main» ce colossal contrat estimé à 35 milliards de dollars. EADS, maison mère d'Airbus, peut encore faire appel dans un délai de dix jours. La Cour des comptes devra alors se prononcer sous cent jours.

Boeing attendait pourtant la décision de Washington avec un certain défaitisme, Airbus ayant fait une offre moins chère que son concurrent historique. Mais le coût d'exploitation des appareils de l'européen seraient supérieurs, selon les calculs du Pentagone. L'américain prévoit de remplacer ses vieux KC-135 par des modèles dérivés de ses 767.

La décision a divisé le Congrès entre les élus de l'Alabama qui auraient accueilli dans leur Éta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant