Boeing promet une mise en service du B 787 cette année 

le
0
Confronté à une baisse du budget américain de la défense, le géant américain compte profiter du redécollage du trafic aérien.

2011 se présente sous la forme d'une équation assez simple pour Boeing. D'un côté, le budget de la défense américain est sous tension: le Pentagone prévoit de réaliser 154 milliards de dollars d'économies d'ici à 2016 via des restructurations et des abandons de programme. De l'autre, le trafic aérien redécolle et la demande pour de nouveaux avions de ligne se redresse. S'il veut profiter de cette sortie de crise, Boeing doit ­relever plusieurs défis. Et au premier chef certifier et livrer son B 787 puis réussir la montée en ­cadence industrielle fixée à 2 Dreamliner par mois en 2010, à 10 en 2013. Le nouveau long-courrier de Boeing accuse trois ans de retard au compteur et Boeing n'a plus droit à l'erreur après un énième retard dans le calendrier de livraison.

James McNerney, le PDG du géant de Chicago, est monté au créneau hier en présentant les ­résultats de l'exercice 2010. «En 2011, nous allons nous focaliser sur la livraison du B 787 et du B 747

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant