Boeing prédit une forte hausse de ses ventes cette année

le
0

NEW YORK (Reuters) - Boeing a déclaré s'attendre à une croissance de plus de 6% et peut-être de 6,5% du trafic aérien de passagers cette année, un chiffre qui serait supérieur à sa prévision de long terme, fixée à environ 5%.

Le constructeur aéronautique américain table en ce qui le concerne sur au moins 750 commandes fermes de nouveaux avions en 2015, même s'il n'a enregistré que 136 commandes nettes depuis le début de l'année.

"Nous avons du travail à faire" pour atteindre l'objectif annuel, a déclaré le vice-président du groupe en charge du marketing, Randy Tinseth, lors d'une série de présentations dans la perspective du salon aéronautique du Bourget, qui ouvrira ses portes le 15 juin.

"Nous avons beaucoup de choses dans les tuyaux", a-t-il ajouté en référence à des commandes potentielles. "Nous sommes dans les temps."

La prévision de Boeing en matière de trafic est cohérente avec l'évolution récente de celui-ci: les chiffres publiés jeudi par l'Association internationale du transport aérien (IATA) ont montré que le trafic passagers mondial avait augmenté de 6,3% sur les quatre premiers mois de 2015 par rapport à la même période l'an dernier.

En 2014, la croissance a été de 6%, a précisé Boeing.

Les prévisions de Boeing suggèrent que 160 millions de passagers supplémentaires voleront cette année et elles sont équivalentes à une demande de 900 nouveaux avions, sans compter les renouvellements de flotte, a dit Randy Tinseth.

Airbus et Boeing prévoient à eux deux de livrer plus de 1.300 avions neufs cette année.

Randy Tinseth a ajouté que Boeing tablait sur une croissance d'environ 5% du trafic de fret et que celle-ci devrait favoriser les ventes de la version cargo de son 747-8. Selon l'IATA, le trafic de fret a progressé de 4,3% sur les quatre premiers mois de l'année par rapport à 2014.

De son côté, Larry Loftis, le directeur général du programme B7897 "Dreamliner" a déclaré que Boeing était de plus en plus confiant dans sa capacité à lancer de nouveaux modèles dans les temps et sans dépassement budgétaire, ajoutant qu'il ne serait pas nécessaire de réduire la production au moment de la transition entre deux versions d'un même modèle.

Boeing prévoit entre autres de porter sa production de 787 à 12 exemplaires par mois l'an prochain contre 10 actuellement.

Le 29 mai, le groupe américain a commencé à produire le 737 MAX, nouvelle version de son modèle le plus vendu, censé consommer 14% de kérosène de moins que son prédécesseur.

Boeing construit en outre dans l'Etat de Washington un nouveau bâtiment appelé à abriter des autoclaves pour produire les ailes en matériaux composites du nouveau 777X, prévu pour 2020.

(Alwyn Scott, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant