Boeing devrait confirmer un projet de 787 allongé

le
0
BOEING ENVISAGE DE PRODUIRE UNE VERSION PLUS GRANDE DE SON 787 DREAMLINER
BOEING ENVISAGE DE PRODUIRE UNE VERSION PLUS GRANDE DE SON 787 DREAMLINER

(Reuters) - Boeing devrait lancer une version plus grande de son 787 "Dreamliner" afin de répondre à une demande croissante pour des trajets long-courrier, notamment en Asie, ont dit des sources jeudi soir à Reuters, confirmant un article du Wall Street Journal.

Ce projet d'un 787 à 323 places, en discussion depuis longtemps, devrait être formellement annoncé par le constructeur aéronautique américain à l'occasion du salon aéronautique du Bourget qui ouvre ses portes la semaine prochaine, ont ajouté les sources.

"Nous n'avons aucun commentaire à faire (...) mais nous sommes en train d'évoquer avec nos clients l'éventualité d'un nouveau membre de la famille 787", a dit un porte-parole de Boeing.

L'arrivée de cette nouvelle version de l'appareil - actuellement connu sous le nom 787-10 - ne fait quasiment plus aucun doute depuis que Singapore Airlines s'est engagé à acheter 30 exemplaires de l'avion dès qu'il sera construit.

Le cas échéant, le lancement officiel d'une nouvelle version du Boeing 787 interviendra peu après le premier vol de l'Airbus A350, concurrent frontal du Dreamliner.

Les deux avions sont construits avec des matériaux composites légers qui permettent des économies de carburant.

IAG, maison mère de British Airways et d'Iberia, a encore des options sur des 787 et certains disent qu'elle les utilisera pour la version la plus grande de l'avion.

Le loueur d'avions américain Air Lease et United Airlines se sont publiquement dit intéressés par le 787-10.

Ce dernier pourra transporter plus de passagers que les deux versions actuelles de l'avion mais sur des distances moins grandes.

D'après Boeing, un appareil de ce type conviendra notamment à des compagnies spécialisées dans le trafic régional en Asie.

Boeing avait évoqué il y a plus d'un an la possibilité de développer une troisième version de son avion 787. Mais le projet a pris du retard car tous les Dreamliner en exploitation dans le monde ont été immobilisés plusieurs mois à la suite de deux incidents survenus en janvier mettant en cause la sécurité des batteries lithium-ion de l'appareil.

Airbus, détenu par le géant européen de l'aéronautique, de la défense et de l'espace EADS, n'a pas attendu le lancement officiel du 787-10 pour critiquer l'appareil.

Selon l'avionneur européen, en allongeant le 787, Boeing risque de sacrifier une part trop importante de son rayon d'action, répétant ainsi la même erreur qu'avec le 767-400ER, qui fut un échec commercial.

Selon Boeing, les deux avions ne sont pas comparables puisque la structure beaucoup plus légère du 787 lui donne un rayon d'action intrinsèque autrement plus important.

La bataille commerciale entre Boeing et Airbus dans le domaine des long-courriers est susceptible d'être le principal sujet de discussions du salon du Bourget.

Tim Hepher et Alwyn Scott, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Benjamin Mallet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant