Boeing annonce des suppressions de postes dans les avions civils

le
0
    SEATTLE, 11 février (Reuters) - Boeing  BA.N  a déclaré 
mercredi qu'il allait supprimer des postes dans sa division 
aviation civile, le constructeur aéronautique américain voulant 
ainsi réduire les coûts dans le cadre d'une concurrence acharnée 
avec Airbus  AIR.PA . 
    Les deux groupes font sortir des avions de leurs usines à un 
rythme record et prévoient d'augmenter encore leur production 
dans les années à venir pour écluser des carnets de commandes 
toujours plus étoffés au vu de la forte demande mondiale pour le 
transport aérien. 
    Airbus a remporté l'an dernier 57% du total des nouvelles 
commandes engrangées par leur deux avionneurs. La marge 
opérationnelle de Boeing est revenue à 3,5% au quatrième 
trimestre 2015 contre 9,3% un an auparavant. 
    Cette baisse de rentabilité s'explique notamment par les 
coûts élevés du programme du 787 Dreamliner et par une charge 
passée pour prendre en compte le déclin des ventes du 747. 
    Fin janvier, Boeing a en outre annoncé prévoir pour cette 
année un bénéfice inférieur aux attentes du marché, tout en 
anticipant pour 2016 moins de livraisons d'avions que l'an 
dernier.  ID:nL8N15B308  
    "Pour gagner des parts de marché, financer notre croissance 
(...) nous prenons des mesures réfléchies pour réduire les coûts 
de conception et de fabrication de nos avions, ce qui implique 
en partie l'évaluation de nos niveaux d'emplois dans tous les 
avions civils", a dit Boeing. 
    "Nous commencerons à diminuer les niveaux d'emplois en 
prenant comme point de départ les dirigeants et les cadres." 
    Boeing n'a pas précisé quand les suppressions d'emplois 
seraient mises en oeuvre, tout en notant que leur ampleur 
"dépendra de notre efficacité à faire baisser les coûts en 
général". 
 
 (Alwyn Scott, Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant