Bobigny : Fillon appelle «à la raison»

le
0
Le premier ministre s'exprimait lundi devant les préfets réunis Place Beauvau.

«Passée l'émotion, je ne peux admettre que magistrats et policiers donnent le sentiment de se dresser les uns contre les autres.» Lundi, devant les préfets réunis Place Beauvau, François Fillon a sifflé la fin de la récréation. Se posant clairement en arbitre au-dessus de la mêlée, comme samedi devant le conseil national de l'UMP, le premier ministre a voulu cette fois calmer la querelle qui a vu s'opposer les ministres de l'Intérieur et de la Justice, à la suite de la condamnation vendredi dernier de policiers de Seine-Saint-Denis.

«J'appelle chacun à la raison, à la modération et au sens des responsabilités», a déclaré le chef du gouvernement alors que le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait qualifié de «disproportionné» le jugement du tribunal de Bobigny à l'encontre de sept policiers accusés d'avoir produit un faux procès-verbal pour accuser un homme de tentative d'homicide. Des propos qu'avait aussitôt contestés le garde des Sceaux, Michel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant