BNY Mellon : Standish anticipe un statu quo de la Fed le 21 septembre

le
0

(AOF) - "La semaine prochaine, une fois encore et en dépit de tous les discours sur la nécessité de sortir de sa politique accommodante, une réunion de la Fed aura lieu mais ne débouchera sur aucune action". Pour Vincent Reinhart, chef économiste de Standish (filiale de gestion de BNY Mellon IM), les gouverneurs "faucons" de la Réserve fédérale ne devraient pas réussir à convaincre la présidente Yellen de resserrer la politique monétaire.

"Janet Yellen cède parfois à leurs demandes, car montrer une intention de relever les taux lui permet de garder ses collègues sous contrôle. Retarder la décision, en revanche, ne fera que garder les taux d'intérêts bas plus longtemps, lui permettant d'atteindre son objectif en testant les limites du marché du travail", décrypte Vincent Reinhart.

Pour le chef économiste de Standish, la décision de relever les taux de la Fed sera prise lors de la réunion de décembre. "La Fed attend de connaitre les résultats des élections de novembre, permettant aux décideurs de la politique monétaire d'avoir un aperçu de la probabilité d'une impulsion fiscale en 2017", estime l'expert de BNY Mellon.

Vincent Reinhart n'exclut d'ailleurs pas que le resserrement monétaire n'ait jamais lieu si la position conciliante de Janet Yellen devait l'emporter. "Pour l'instant, les officiels de la Fed maintiennent qu'ils prévoient au moins un relèvement des taux d'ici la fin de l'année, limitant la réaction des marchés lorsqu'ils agiront, et maintenant la pression sur Yellen pour qu'elle tienne ses promesses", explique-t-il.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant