BNY Mellon lance un fonds de dette émergente en France

le
0

(NEWSManagers.com) -

BNY Mellon IM a annoncé le 21 janvier le lancement en France du fonds BNY Mellon Emerging Markets Debt Fund Opportunistic Fund. Il s'agit du 4ème fonds de dette émergente de sa gamme géré par Standish, filiale de gestion de BNY Mellon Investment Management, le spécialiste de cette classe d'actifs. Ce fonds, de liquidité quotidienne, est un compartiment de la SICAV BNY Mellon Global Funds, plc, domiciliée à Dublin et agréé UCITS.

Le fonds est géré par Alexander Kozhemiakin, directeur des stratégies obligataires sur les marchés émergents chez Standish, disposant d'une solide expérience en matière de gestion de fonds obligataires émergents et d'un excellent historique de performance.

Avec une gestion flexible, le fonds cherche à générer un rendement positif en investissant dans l'obligataire, et d'autres instruments de dettes en dollars et en devises locales émises par les émetteurs des marchés émergents, incluant aussi l'utilisation de dérivés. Cette flexibilité permet aux investisseurs de profiter des rendements attrayants et des possibilités de croissance des pays émergents.

La stratégie d'investissement de BNY Mellon Emerging Markets Debt Opportunistic Fund est basée sur une analyse " top down" des variables économiques, financières et politiques des pays émergents, ainsi qu'une analyse " bottom up" de la dette corporate émergente. L'équipe de gestion investit entre 50 et 100 titres au sein du portefeuille.

" Le lancement de ce nouveau fonds dans cette classe d'actifs souligne notre volonté de devenir leader en Europe de l'offre de produits de dette émergente, en renforçant notre gamme reconnue, et composée déjà de 5 fonds. En 2013, nous avons à nouveau fortement collecté sur cette classe d'actifs (plus de250 millions d'euros net en France) malgré un contexte plutôt morose. Standish anticipe un regain d'intérêt de la part des investisseurs institutionnels locaux et internationaux à l'égard de la dette émergente. La correction observée durant l'été 2013 a contribué à renforcer l'attrait des valorisations de la dette émergente. Ainsi dans les conditions de marchés actuelles la demande pourrait se tourner vers des fonds flexibles et opportunistes" , souligne Anne-Laure Frischlander, directeur général de BNY Mellon Asset Management France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant