BNP va fermer ses dernières branches aux îles Caïmans, dit Attac

le
0
 (Actualisé avec commentaire de BNP Paribas) 
    PARIS, 24 mai (Reuters) - BNP Paribas  BNPP.PA  a annoncé en 
comité central d'entreprise (CCE) son intention de fermer ses 
dernière branches dans les îles Caïmans, a fait savoir mardi 
Attac. 
    Le mouvement altermondialiste cite sur son site internet un 
compte rendu de la réunion de la commission financière du CCE 
qui s'est tenue le 3 mai et selon lequel les responsables de la 
banque annoncent leur intention de fermer leurs "dernières 
branches encore actives dans les îles Caïmans", territoire 
d'outre-mer britannique. 
    La banque française n'a pas souhaité commenter directement 
les informations d'Attac.  
    "BNP Paribas rappelle, comme indiqué dans son document de 
référence, avoir fermé en 2015 ses deux filiales et ne plus 
détenir que deux succursales dans les Iles Caïmans", a déclaré 
un porte-parole du groupe bancaire, sans préciser si les deux 
succursales restantes seraient fermées.  
    L'information d'Attac, révélée mardi par France Inter, 
intervient à la veille de l'audition de Jacques d'Estais, 
directeur général adjoint de BNP Paribas, par la commission des 
Finances du Sénat sur la lutte contre l'évasion et la fraude 
fiscales internationales. 
    Dans un contexte plus général, début avril, les révélations 
regroupées sous l'appellation "Panama papers", qui ont notamment 
été à l'origine de la démission du Premier ministre islandais, 
ont remis sur le devant de la scène les thèmes de l'évasion 
fiscale et des paradis fiscaux.   
 
 (Julien Ponthus, Gilles Guillaume et Maya Nikolaeva, édité par 
Dominique Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant