BNP, UBS sur les rangs pour la PSBC chinoise avant son IPO-sces

le
0

HONG KONG, 22 avril (Reuters) - BNP Paribas BNPP.PA , UBS UBSG.VX et Temasek Holdings TEM.UL figurent parmi les candidats intéressés par l'achat d'une participation de 10% au plus dans la Banque postale de Chine (PSBC) pour au moins trois milliards de dollars (2,8 milliards d'euros), ont déclaré mercredi à Reuters des sources proches du dossier. PSBC est la première banque chinoise par le nombre de succursales, soit 40.000 environ, et une alliance stratégique avec elle pourrait aider des établissements étrangers à vendre des produits bancaires et d'assurance en Chine. Le groupe se prépare à entrer en Bourse en 2016 et le montant de son IPO pourrait atteindre 25 milliards de dollars, soit le record inscrit l'an passé par Alibaba Group Holdings BABA.N , écrivait le China Daily en février. La cession au préalable d'une part de son capital servirait d'étalon pour la valorisation de l'IPO. Les actions des banques chinoise ont bondi de près de 25% depuis le début de l'année en dépit du ralentissement économique local et du gonflement de la dette de la Chine continentale. Le sous-indice du secteur .HSHFI est en hausse de 23% depuis le début de l'année. BNP Paribas, Temasek et UBS se sont refusés à tout commentaire. PSBC n'a pas répondu aux demandes de commentaires. Pékin n'exclut pas de vendre une participation plus importante dans PSBC mais préfère le faire à des investisseurs stratégiques plutôt que financiers, a précisé l'une des sources. Les premières offres étaient attendues la semaine dernière et les parties concernés procéderont à la consultation des comptes avant de soumettre une offre définitive. (Denny Thomas et Elzio Barreto à Hong Kong, avec Fiona Lau à IFR, Deena Yao à Hong Kong, Engen Tham à Shanghai et Saeed Azhar à Singapour, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant