BNP-Plusieurs pôles de la BFI touchés par le plan de départs-CGT

le
0
    PARIS, 6 mai (Reuters) - Le plan de départs volontaires 
prévu dans la division de banque de financement et 
d'investissement (BFI) de BNP Paribas  BNPP.PA  en France va 
toucher différents pôles et services, du back-office aux 
activités de marchés en passant par les services informatiques 
et le financement et le conseil aux entreprises, indique le 
syndicat CGT. 
     La banque française a annoncé le 14 avril un plan de 
départs volontaires qui touchera un maximum de 675 postes au 
sein de sa BFI dans l'Hexagone.  
    Dans le cadre de ce plan, un appel sera lancé à la mobilité 
interne et 221 nouveaux postes seront créés, notamment dans les 
métiers du numérique.   
    "Les salariés touchés par ce plan de réorganisation seraient 
confrontés au choix de quitter l'entreprise ou d'accepter une 
mobilité avec éventuellement une baisse de rémunération", fait 
savoir la CGT dans un document disponible sur son site internet, 
après une réunion avec la direction de la banque le 3 mai. 
    "Selon la direction, les contraintes réglementaires sont 
fortes et les marchés exigeants", poursuit l'organisation 
syndicale. 
    Selon la CGT, parmi les postes qui ont vocation à être 
supprimés, 284 concerneront les services informatiques et 
opérations ("ITO").  
    Le pôle Finance CIB (Corporate & Investment Banking) sera 
concerné à hauteur de 85 postes et celui du CCFA (Corporate 
Clients Financing and Advisory) à hauteur de 60.  
    Le pôle Corporate Trade & Treasury Solutions le sera quant à 
lui pour 76 postes. 
    BNP Paribas s'est refusé à tout commentaire sur la 
répartitions des suppressions de postes. 
    Comme la plupart de ses concurrents, la banque française a 
subi la bourrasque financière du début de l'année et sa BFI a vu 
au premier trimestre ses revenus baisser de 18,9% à 2,686 
milliards d'euros tandis que son résultat avant impôt 
s'effondrait de 54,5% à 403 millions d'euros.   
    La banque avait lancé en tout début d'année un plan de 
transformation de sa BFI dans le but affiché de l'adapter aux 
contraintes réglementaires et d'améliorer sa rentabilité. Un 
programme d'économies avec un objectif d'un milliard d'euros 
d'ici 2019 avait été annoncé à cette occasion. 
     
    Lien vers le site internet de la CGT BNP Paribas: 
    http://bit.ly/1T4IN70 
 
 (Maya Nikolaeva, avec Matthieu Protard pour la version 
française, édité par Marc Angrand) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant