BNP Paribas taille dans les effectifs de sa BFI en France

le
0
    * Plan de départs volontaire de 675 postes d'ici 2019 
    * Création de 221 nouveaux postes, appel à la mobilité 
interne 
    * La réorganisation de la BFI sera déclinée pays par pays 
 
 (Actualisé avec commentaire d'analyste, contexte) 
    par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva 
    PARIS, 14 avril (Reuters) - BNP Paribas  BNPP.PA  a confirmé 
jeudi un plan de départs volontaires dans son pôle "corporate 
and institutional banking" (CIB) en France, une réduction 
d'effectifs décidée dans le cadre d'une réorganisation qui doit 
encore être déclinée à travers les pays où le groupe est 
présent. 
    Ce plan touchera un "maximum" de 675 postes d'ici 2019, soit 
plus de 10% des quelque 6.000 employés de cette division dans 
l'Hexagone, précise la banque.  
    Un appel sera fait à la mobilité interne et 221 nouveaux 
postes seront créés, notamment dans les métiers du digital, 
ajoute-t-elle. 
    BNP Paribas a lancé en février un plan de transformation de 
sa banque de financement et d'investissement (BFI) afin de 
l'adapter aux contraintes réglementaires et d'améliorer sa 
rentabilité. 
    Un programme d'économies avec un objectif d'un milliard 
d'euros d'ici 2019 a notamment été annoncé.   
    La mise en oeuvre de l'ensemble de ce plan dans les 
différents pays où le groupe est présent, avec d'éventuelles 
suppressions de postes, sera décidé "pays par pays" et au cas 
par cas".  
    "Je ne suis absolument pas surpris par l'ampleur de ce plan, 
c'est en ligne avec ce qui avait été annoncé", a commenté un 
analyste financier.  
    A 16h01, à la Bourse de Paris, l'action BNP Paribas est sans 
grand changement (+0,02% à 45,27 euros), globalement en ligne 
avec l'indice européen des banques  .SX7P  (+0,28%).     
    Reuters avait rapporté mercredi qu'une réunion d'information 
aurait lieu jeudi matin entre le management de la banque et les 
représentants des salariés pour évoquer l'avenir du pôle CIB. 
  
    A l'issue de cette rencontre, les organisations syndicales 
contactées par Reuters n'ont pas souhaité faire de commentaires. 
    Le comité central d'entreprise (CCE) de la banque a 
néanmoins diffusé mercredi un communiqué intersyndical dans 
lequel il évoque un objectif d'économies supérieur à celui 
annoncé en février. 
     
    "MOINS DE CHEMIN À FAIRE" 
    "Sur le sujet de CIB, l'annonce de votre intention 
d'économie de 1,6 milliard nous laisse dubitatifs. Selon nous, 
cette intention aura des impacts qu'il vous appartient de nous 
préciser", pouvait-on lire dans ce communiqué, qui reprend un 
avis négatif du CCE sur les orientations stratégiques prises par 
la direction. 
    Alors que de nombreuses banques européennes ont annoncé des 
plans de restructuration massifs ou l'abandon de pans entiers 
d'activités, les établissements français ont pour l'heure décidé 
de réduire la voilure sans opérer de repli stratégique majeur et 
en se disant fidèles au modèle de "banque universelle". 
   
    Société générale  SOGN.PA  a annoncé le 4 avril la 
suppression de 125 postes en France dans sa banque de 
financement et d'investissement, invoquant la hausse des 
contraintes réglementaires et la rentabilité "érodée" de 
certaines activités de marché. 
    Pour l'analyste interrogé par Reuters, qui a requis 
l'anonymat, les plan de réduction d'effectifs annoncés en France 
restent largement en deçà de certains de ceux de ses 
concurrents. 
    "Ce ne sont pas des plans sociaux très brutaux comme dans 
les pays anglo-saxons, la BFI française avait entamé le ménage 
dès 2011 (déclenchement de la crise de la dette souveraine en 
zone euro), elle a moins de chemin à faire", fait-il valoir, 
notant que les défis restent néanmoins nombreux.  
    "Nous sommes dans une situation très difficile, ces 
activités (BFI) souffrent de problèmes structurels", rappelle 
l'analyste, qui cite les règles prudentielles de plus en plus 
exigeantes et pénalisantes associées à une conjoncture de taux 
bas et d'activités de marchés en berne. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant