BNP Paribas Real Estate commente les indicateurs Immostat

le
0

BNP Paribas Real Estate commente le marché immobilier francilien en 2015 et dévoile ses anticipations 2016. Cette année, l’offre devrait connaitre de nouveaux ajustements à la baisse et les franchises, confirmer leur reflux, tandis que les loyers pourraient enregistrer quelques progressions.

Grâce à un second semestre très dynamique, la demande placée de bureaux en Île-de-France atteint 2,2 millions de m2 en 2015. Une performance en ligne avec celle de 2014. A Paris (+15%) et dans la boucle sud (+92%, Boulogne et Issy les Moulineaux) l'activité a été particulièrement soutenue.

L’offre de bureaux franciliens diminue légèrement (-2% ) alors que le volume des livraisons a été très élevé́. Toutefois, le taux de vacance reflète toujours une suroffre dans le Croissant Ouest (13%) et à La Défense (9,8%). Il demeure en revanche relativement faible dans la capitale (4,7%).

Côté loyers, ils enregistrent « assez peu d’ajustements ». Et malgré leur léger recul, les mesures d’accompagnement restent élevées (19%), très soutenues à La Défense et en Boucle Nord (25%), plus modérées sur la Rive Gauche ou le QCA parisien (17%). Richard Malle, Directeur Research France, BNP Paribas RE estime cette année que « l’offre connaitra certainement de nouveaux ajustements à la baisse, les franchises devraient confirmer leur reflux, tandis que les loyers faciaux pourraient enregistrer quelques progressions ».

Au chapitre de l'investissement en immobilier d’entreprise en France, les volumes s’élèvent à 29 mds €.  Une performance record après 2007. Les bureaux confirment leur bonne dynamique (+9%, 62% des volumes) tandis que les commerces se « normalisent » (-30%). Pas d'inquiétude cependant sur ce segment car le cru 2014 avait été « exceptionnel ».

Les taux de rendement immobiliers des actifs prime ont enregistré́ de nouveaux reculs fin 2015. Les principaux secteurs sont dorénavant sous la barre des 4% : Paris QCA affiche autour de 3,25%, le reste de la capitale 3,75% et le Croissant Ouest 3,65%. De même, Lyon atteint un point bas historique à 4,8%. « Entrainant une hausse des prix, cela permet au marché́ de l’investissement de réaliser de très bonnes rentabilités en 2015 ».

En terme de perspective, l'expert de BNP Paribas RE table sur des taux qui devraient rester proches des niveaux actuellement observés : 1% pour l’OAT 10 ans et -0,2% pour l’Euribor 3 mois. Dans ce contexte, « les taux de rendement prime devraient se stabiliser en 2016, tandis que les taux moyens disposent encore d’un bon potentiel de diminution dans de nombreux secteurs » conclut Richard Malle.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant