BNP Paribas profite du dollar et des marchés d'actions

le , mis à jour à 07:53
0
BNP PARIBAS ANNONCE UN BÉNÉFICE DE 2,55 MILLIARDS
BNP PARIBAS ANNONCE UN BÉNÉFICE DE 2,55 MILLIARDS

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a fait état vendredi de résultats en hausse au deuxième trimestre à la faveur de la hausse du dollar, de la reprise économique progressive en Europe et de la relative bonne tenue des marchés d'actions en dépit des inquiétudes liées à la crise de la dette grecque.

La banque française, dont les comptes du deuxième trimestre étaient l'an dernier tombés dans le rouge en raison de l'amende de près de neuf milliards de dollars liée au règlement de son contentieux aux Etats-Unis, dit dans un communiqué que son résultat brut d'exploitation a crû de près de 25% sur le trimestre à 3,99 milliards d'euros.

Sur la période, ses revenus ont progressé de 15,8% tandis que ses provisions pour risque de crédit ont augmenté de 11,2%.

Dans la banque de détail, son produit net bancaire affiche une hausse de 2,7%, les activités en Belgique ayant permis de compenser le recul des revenus en France et en Italie.

Dans les activités de marchés, les revenus de BNP Paribas ont augmenté de 24,5%, grâce notamment à la hausse du dollar qui a également bénéficié à son pôle de services financiers spécialisés.

"L'activité de Global Markets (marchés de capitaux, NDLR) a continué à être soutenue ce trimestre dans un environnement

favorable sur les marchés d'actions et malgré un contexte moins porteur pour le Fixed Income (taux, NDLR) en lien avec les incertitudes sur les politiques monétaires et les tensions liées à la Grèce", souligne la banque.

Au final, le bénéfice net trimestriel ressort à 2,55 milliards d'euros contre une perte de plus de 4 milliards un an plus tôt.

Le groupe bancaire ajoute que ses comptes du trimestre incluent pour 592 millions d'euros d'éléments exceptionnels, dont une plus-value de 420 millions liée à la vente en mai d'un bloc de 7% du capital de Klépierre.

En Bourse, l'action BNP Paribas a gagné 17,05% depuis le début de l'année après avoir perdu 13% en 2014.

La capitalisation boursière du groupe ressort désormais à près de 72 milliards d'euros.

(Matthieu Protard et Leigh Thomas, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant