BNP Paribas poursuit ses économies pour accélérer en 2014

le
0
LÉGÈRE HAUSSE DU RÉSULTAT NET TRIMESTRIEL DE BNP PARIBAS
LÉGÈRE HAUSSE DU RÉSULTAT NET TRIMESTRIEL DE BNP PARIBAS

par Matthias Blamont et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - BNP Paribas poursuit ses économies et continue de travailler à l'élaboration d'un nouveau plan stratégique triennal qui sera dévoilé début 2014.

La banque française a fait état jeudi d'un résultat net en légère hausse au titre du troisième trimestre - soutenu par la diminution de ses frais de gestion et du coût du risque -, en dépit d'un recul de ses revenus, une performance supérieure aux attentes et saluée par le marché.

A 10h45, l'action BNP monte de 3,05% à 54,38 euros à la Bourse de Paris et surperforme largement l'indice sectoriel de la zone euro (+1,38%). Dans son sillage, Crédit agricole gagne 2,6% et Société générale 2,45%.

"La résistance de la société ne se dément pas et nous ajustons notre objectif de cours à 60 euros (contre 56 euros précédemment, NDLR). Néanmoins, nous abaissons notre recommandation à 'accumuler' (contre 'achat') en raison d'un potentiel de hausse inférieur à 20%", écrivent les analystes de CM-CIC Securities dans une note de recherche.

Partout en Europe, les établissements de crédit ont engagé de vastes restructurations pour s'adapter au renforcement de la réglementation et à une reprise économique jugée très inégale et fragile selon les pays.

Pour maîtriser ses dépenses, la BNP a annoncé en février le lancement d'un programme de réduction de coûts, "simple and efficient", qui prévoit des investissements de 1,5 milliard d'euros sur trois ans à compter de 2013, notamment dans l'informatique.

La banque espère que ces dépenses permettront de dégager en retour des économies structurelles de deux milliards d'euros par an à partir de 2015.

"Les économies récurrentes dégagées sur les neuf premiers mois de 2013 s'élèvent à 549 millions d'euros, atteignant déjà l'objectif annoncé pour l'ensemble de 2013 (500 millions, NDLR)", peut-on lire dans un communiqué.

Pour s'ajuster à la conjoncture - molle - en Europe, le groupe entend muscler son activité en Asie, aux Etats-Unis et en Allemagne, qui affiche actuellement les fondamentaux les plus solides de la zone euro, et renforcer son offre numérique avec le lancement récent de la banque en ligne Hello Bank!.

LA BFI EN SOUFFRANCE

Entre juillet et septembre, le résultat net de BNP Paribas s'inscrit en progression de 2,4% à 1,36 milliard d'euros tandis que le produit net bancaire baisse de 4,2% à 9,29 milliards, son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre 2008.

Les analystes du consensus Thomson Reuters anticipaient toutefois en moyenne un bénéfice net de 1,32 milliard d'euros et un PNB de 9,31 milliards.

Très surveillés dans le contexte actuel, le coût du risque affiche un repli de 5,5% à 892 millions d'euros tandis que les frais de gestion reculent de 2,1% à 6,43 milliards.

Dans la banque de détail, où le groupe dégage l'essentiel de ses revenus, le produit net bancaire marque une baisse de 3,4% à 5,95 milliards d'euros. Il augmente néanmoins de 1,3% en France.

Toujours affectée par une faible demande, notamment dans les marchés de taux, la division de banque de financement et d'investissement voit ses revenus plonger de près de 15% et son résultat avant impôt de près de 24%.

Credit Suisse, UBS, Deutsche Bank et Barclays sont toutes quatre en train de revoir la structure de leur BFI, moins rentable depuis la survenue de la crise financière.

BNP a fait valoir que son ratio "common equity tier 1" sous Bâle III s'élevait à 10,8% au 30 septembre. Son ratio de levier, qui mesure le rapport entre les fonds propres et le total des engagements de la banque, atteignait 3,8% à la même date.

Plusieurs analystes estiment que cette solidité financière permet au groupe d'envisager des acquisitions. Selon la presse polonaise, BNP a soumis l'offre la plus élevée pour la banque BGZ, la filiale locale du groupe néerlandais Rabobank.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant