BNP Paribas IP sous-pondère les actions développées

le
0

(AOF) - En dépit des taux négatifs de la plupart des obligations d'Etat des pays développés, qui poussent les investisseurs vers les actifs plus risqués et plus rémunérateurs, notamment les obligations d’entreprises, la dette émergente et les actions, BNP Paribas IP maintient sa sous-pondération des actions. "Les perspectives bénéficiaires constituent à nos yeux un aspect négatif et nous anticipons également de nouvelles révisions à la baisse des estimations de bénéfices des analystes", justifient Joost van Leenders et Colin Graham, de l'équipe Solutions multi-actifs de BNP Paribas IP.

Toutefois, l'économiste en chef et le directeur des investissements de la société de gestion a opté pour une couverture avec surpondération des petites capitalisations américaines par rapport aux grandes. Et dans ce cas, "les perspectives bénéficiaires des petites capitalisations se sont améliorées et les fusions-acquisitions sont favorables à ces titres", observent-ils.

Enfin, "nous sous-pondérons la dette émergente libellée en devises fortes face aux obligations d'État américaines. Les spreads se sont rétrécis, mais nous pensons que les actions et les obligations des pays émergents intègrent une reprise plus rapide que prévu. À cet égard, nous sous-pondérons également les matières premières", complètent Joost van Leenders et Colin Graham.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant