BNP Paribas IP reste prudent sur les émergents

le
1

(AOF) - Dans son dernier point sur l'allocation d'actifs, BNP Paribas IP a indiqué réduire son exposition à la dette émergente en devises fortes en passant à une surpondération de ces actifs. "Nous sommes structurellement prudents à l'égard des économies émergentes compte tenu des perspectives de croissance désynchronisée et de l'absence de signes de redressement des indicateurs tels que les PMI, la production industrielle ou les exportations", écrivent Joost van Leenders et Colin Graham, respectivement économiste en chef et directeur des investissements de l'équipe Solutions multi-actifs.

Les gérants estiment notamment que le récent rebond du cours des matières premières, qui a tiré les actifs émergents, est exagérée et que ces derniers devraient donc repartir à la baisse "dans les deux prochains mois". Les deux experts de BNPP IP observent que les déséquilibres restent importants entre l'offre et la demande.

De plus, Joost van Leenders et Colin Graham notent que "les valorisations des différents actifs montrent que les actions et les devises expliquent l'essentiel de la négativité des marchés émergents". "Les actions émergentes ont subi une correction moindre que celles des marchés développés en janvier, et de plus en plus de banques centrales des économies émergentes commencent à évoquer la faiblesse des devises", expliquent-ils.

Avant de conclure : "Contrairement aux marchés développés, nous n'avons pas observé d'explosion des spreads de la dette d'entreprises vu que la plupart des entreprises énergétiques sont soutenues par le gouvernement, ce qui pourrait accroître la pression sur la solvabilité des États. Dans un tel contexte, il semble que les récents déclassements de note ne marquent que le début d'une tendance à plus long terme".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jany7 il y a 9 mois

    et la faillite de la Samir au Maroc impact combien pour bnp