BNP Paribas dispose désormais d'un indice mesurant la philanthropie

le
0

(NEWSManagers.com) - BNP Paribas a annoncé le 14 mai le lancement du premier " Individual Philanthropy Index" (Indice Individuel de Philanthropie), qui mesure et reflète l'engagement des philanthropes en Europe, en Asie et au Moyen-Orient, et qui tient compte de trois critères principaux : les montants donnés, l'innovation, et la promotion de leurs causes philanthropiques par les mécènes.

L'indice est basé sur une étude portant sur plus de 300 particuliers fortunés (High Net Worth Individuals ou HNWI), dans les trois régions, et dont le patrimoine est supérieur à 5 millions d'euros. L'étude a été menée par Forbes Insights entre janvier et mars 2013.

Le " BNP Paribas Individual Philanthropy Index" est accompagné par un rapport de Forbes Insights, qui fournit l'analyse et le contexte de l'étude, ainsi que les parcours personnels de plusieurs philanthropes parmi les plus connus au monde.

Selon le " BNP Paribas Individual Philanthropy Index" , les motivations des philanthropes varient grandement entre les régions, et sont ancrées dans l'histoire et la culture régionales.

En Europe, la tradition familiale, l'altruisme et le sens du devoir interviennent de manière égale (17% pour chacun d'eux) En Asie, le souhait de rendre à la société est la première motivation (25%) Au Moyen-Orient, ce sont les croyances religieuses qui constituent la motivation principale (63%).

La plupart des philanthropes sont très engagés mais restent très discrets, 77% des personnes interrogées insistant sur leur souhait de rester anonymes ou ne font pas publiquement état de leurs actions philanthropiques. Un tiers des participants à l'enquête déclarent donner 15% ou plus de leurs revenus annuels. 17% ont l'intention de léguer 30% ou plus de leur patrimoine à des causes caritatives. Plus les philanthropes sont riches, plus ils sont généreux.

Les philanthropes de moins de 30 ans ont davantage tendance à être motivés par leur expérience personnelle lorsqu'il s'agit de choisir les causes à défendre (20%) et à se montrer beaucoup moins motivés par la religion (17,5%) Ils sont aussi plus généreux, 17,5% d'entre eux investissant au moins 25% de leur revenus annuels dans des actions caritatives Ils sont également prêts à promouvoir la philanthropie de manière plus active (45%) et sur les réseaux sociaux (82,5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant