BNP Paribas : des résultats résistants

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Comme dans le cas de Société Générale, les analystes avaient mal calculé le poids des dépréciations d'actifs du dernier trimestre.

Ces ajustements de la valeur comptable du groupe liés à la filiale italienne BNL ont pesé pour 345 millions d'euros sur la période. Le consensus prévoyait que ce trimestre-là se solderait pas un bénéfice net de 969 millions d'euros, or, il n'a été que de 514 millions d'euros.

Pour l'exercice complet, BNP Paribas déclare donc, «malgré un environnement économique difficile», un produit net bancaire de 39,07 milliards d'euros, en baisse de 7,8%.

Les revenus des pôles opérationnels ont été pourtant résistants (+0,8%), notamment la banque de détail (+0,4%). Néanmoins, un certain nombre d'éléments exceptionnels ont amoindri la rentabilité : pertes sur cessions d'emprunts d'Etat (-232 millions d'euros), pertes nettes sur cessions de crédits (-91 millions), réévaluation de dette propre (-1,61 milliard) et amortissement de 427 millions lié au portefeuille de prêts de la filiale Fortis. Facteur clé pour la rentabilité des banques, le coût du risque (provisions sur prêts non remboursés, etc.) a diminué de 42% à 3,94 milliard d'euros, une baisse importante, mais l'an dernier, ce poste comprenait, il est vrai, la participation au plan de soutien de la Grèce.
D'autres éléments exceptionnels complètent le tableau, en particulier, la cession bienvenue de la participation de 28,7% dans la foncière cotée Klépierre qui a permis de dégager une plus-value de 1,79 milliard d'euros. En définitive, le bénéfice net de 2012 a atteint 6,55 milliard d'euros (5,16 euros par action) et augmenté de 8,2%. Il sera proposé un dividende de 1,50 euro par action, qui représente 29,7% de ce résultat.


Achetez.

Les cours de BNP Paribas en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant