BNP Paribas décollecte encore dans la gestion d'actifs

le
0
(NEWSManagers.com) - Sur les neuf premiers mois de l'année, le métier gestion d'actifs BNP Paribas a enregistré des rachats nets pour un montant de 11,1 milliards d'euros. La banque, qui publiait ses résultats trimestriels ce matin, indique que " la collecte de la gestion d'actifs dans les fonds monétaires et obligataires est plus que compensée par la décollecte des autres classes d'actifs" . Sur le seul troisième trimestre, les sorties nettes sont ressorties à 9,2 milliards d'euros. Au premier semestre, la décollecte de ce métier ressortait à 1,9 milliard d'euros et en 2011 elle s'était établie à -35,7 milliards d'euros.

Les actifs sous gestion de la gestion d'actifs ont ainsi baissé à 408 milliards d'euros.

Les autres métiers du pôle Investment Solutions (wealth management, assurances...), auquel la gestion d'actifs appartient, ont enregistré des souscriptions nettes. Au total, la collecte nette sur neuf mois s'élève à 0,9 milliard d'euros. Elle a été pénalisée par la réinternalisation au troisième trimestre d'un contrat de distribution par un client gestionnaire de fonds, souligne la banque. Hors cet effet, la collecte nette est de +12,2 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2012, précise BNP Paribas.

Les actifs sous gestion d'Investment Solutions augmentent de 5,2% par rapport au 31 décembre 2011 et de 4,1% par rapport au 30 septembre 2011, à 886 milliards d'euros (842 milliards d'euros au 31 décembre 2011).

Pour les neuf premiers mois de 2012, les revenus d'Investment Solutions progressent de 1,9% par rapport aux neuf premiers mois de 2011, la baisse de 6,0% observée dans la Gestion Institutionnelle et Privée, en lien avec la baisse des encours gérés dans la Gestion d'actifs, étant compensée par la hausse de 13,3% des revenus de l'Assurance (+5,8% à périmètre et change constants) et de 5,1% de ceux de Securities Services. Les frais de gestion augmentent de 2,0% par rapport aux neuf premiers mois de 2011, compte tenu des investissements de développement de l'Assurance et de Securities Services, mais baissent de 3,3% chez Gestion Institutionnelle et Privée du fait de l'ajustement des coûts au nouvel environnement. Le coefficient d'exploitation est ainsi stable à 69,2% par rapport aux neuf premiers mois de 2011. Le résultat avant impôt s'établit à 1 515 millions d'euros, en hausse de 14,9%.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant