BNP-Paribas : amende record de 6,6 milliards d'euros aux USA

le
17
BNP-Paribas : amende record de 6,6 milliards d'euros aux USA
BNP-Paribas : amende record de 6,6 milliards d'euros aux USA

Après un dernier week-end de tractations, les autorités américaines seraient sur le point d'infliger une amende de 6,6 milliards d'euros à la BNP pour avoir enfreint des embargos américains en réalisant des opérations en dollars depuis l'Iran, Cuba et surtout le Soudan entre 2002 et 2009. Selon le Wall Street Journal, la banque française aurait accepté de plaider coupable et éviterait ainsi un éventuel procès.

Au départ, l'enquête de la justice américaine a porté, selon le quotidien, sur plus de 70 milliards d'euros de transactions. A l'arrivée, 22 milliards d'euros auraient été «volontairement dissimulées» par l'établissement français. Si ces transactions via des banques régionales en Afrique de l'Est, au Proche-Orient et en Europe ou avec des sociétés et des agences gouvernementales au Soudan étaient prohibées aux Etats-Unis, elles auraient été autorisées en Europe et même par l'ONU.

Des cadres sacrifiés, des opérations interdites

En plus de cette somme, l'accord signé prévoirait le départ d'une trentaine de cadres de la banque française et probablement le remboursement des primes liées aux transactions frauduleuses qu'ils ont touché pendant cette période. Plusieurs d'entre eux ont déjà fait leurs valises, tel George Chodron de Courcel, 64 ans, directeur général délégué, et Dominique Remy, 60 ans, responsable de la banque de financement et d'investissement de la filiale belge BNP Paribas Fortis.

Plus grave, BNP pourrait se voir interdire pendant plusieurs mois de réaliser des opérations de trading en dollars US. Si cette sanction ne devrait viser que les activités aux Etats-Unis, elle donnerait tout même un sérieux coup d'arrêt commercial à la filiale US de la BNP avec le départ de nombreux clients.

VIDEO. Un accord aurait été trouvé entre BNP Paribas et les Etats-Unis

Quelles conséquences en Bourse ? 

Ces sanctions vont-elles faire plonger la BNP ? Lors des commémorations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 90342016 le lundi 23 juin 2014 à 16:09

    en france pas de chef que des maffieux

  • garaffa le lundi 23 juin 2014 à 16:03

    Et les écoutes téléphoniques par les Ricains ne sont pas illégales , leurs boites en grandement profité non, qu'attendent nos "chefs" pour agir???.

  • M1310580 le lundi 23 juin 2014 à 15:51

    vaseline ...

  • gstorti le lundi 23 juin 2014 à 14:48

    En tout cas, cela impactera les bénéfices déclaré en France, donc 2 milliard d'impôts en moins, donc le contribuable, indirectement est concerné. Bien sur et c'est normal,(?)les bénéfices réalisés dans les paradis fiscaux, eux ne seront pas impactés... l O L

  • pbenard6 le lundi 23 juin 2014 à 14:37

    que bnp investisse chez Alstom au lieu de payer l'amende aux adeptes du veau d'or

  • M3435004 le lundi 23 juin 2014 à 13:44

    mfouche +1 Il faudrait que l'Europe cesse d'être l'idiot du village.

  • 90342016 le lundi 23 juin 2014 à 12:43

    pour une foie ce n'est pas le client qui est raquetté

  • fquiroga le lundi 23 juin 2014 à 12:02

    Un voleur de pommes aurait bien fini en prison....

  • fquiroga le lundi 23 juin 2014 à 12:02

    Il serait intéressant de comparer l'amende aux bénéfices que la BNP en a tiré de ces opérations...

  • mfouche2 le lundi 23 juin 2014 à 10:37

    les américains volent aussi par la même occasion 2 milliards d euros de recettes fiscales à létat français ! guerre économique dis je .