BNP, Banque Postale et SocGen lancent une solution de paiement électronique

le
0
BNP, Banque Postale et SocGen lancent une solution de paiement électronique
BNP, Banque Postale et SocGen lancent une solution de paiement électronique

Société Générale, BNP Paribas et la Banque Postale vont lancer une solution de paiement en ligne commune, baptisée Paylib, avec laquelle ils souhaitent imposer un nouveau standard sur le marché français.Sur le modèle de Paypal, le site créé par les banques françaises permettra de régler les achats effectués en ligne (sur ordinateur, tablette ou mobile) en cliquant sur le logo puis en s'identifiant à l'aide d'une adresse email, d'un mot de passe et d'un code secret."C'est la réponse commune de trois grandes banques aux besoins de nos clients", a expliqué Marie-Claire Capobianco, directeur des réseaux France chez BNP Paribas, s'appuyant sur une étude Ifop commandée pour l'occasion et montrant une grande adhésion des personnes interrogées envers ce nouveau service.L'originalité du système, c'est que le client ne doit pas renseigner ses coordonnées bancaires, pas même au moment de son inscription, la banque disposant déjà des numéros de carte de ses clients.Les transactions sont sécurisées à l'aide d'un code secret envoyé par la banque, comme pour une carte de paiement.Pour faire décoller ce service, les trois banques comptent sur leur base clientèle de 23 millions de personnes et sur les partenariats qu'elles développeront avec les e-commerçants.Elles misent aussi sur la légitimité des banques en matière de paiement, de sécurité et de fiabilité.Pour le moment, huit "des plus gros" e-commerçants en France, dont Voyages-Sncf, Ventes-privées ou Price Minister, se sont associés à Paylib pour une mise en place s'étalant jusqu'à mi-2014.Pour Yves Tirode, directeur général de Voyages-Sncf, ce service "répond parfaitement aux besoins des commerçants" et "va permettre de simplifier la vie des consommateurs" qui n'auront plus d'intermédiaire entre le commerçant et la banque.Les trois établissements, qui lanceront ce service le 24 septembre, n'ont pas dévoilé d'objectifs chiffrés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant