BMW-Hausse inattendue du bénéfice opérationnel avec l'Europe

le
0

* Bénéfice opérationnel à 2,35 mds d'euros au T3 * BMW maintient ses objectifs * Le titre baisse (Actualisé avec précisions sur les résultats, cours de Bourse) par Andreas Cremer et Georgina Prodhan BERLIN, 3 novembre (Reuters) - BMW BMWG.DE a fait état mardi d'une progression inattendue de son résultat d'exploitation du troisième trimestre, les ventes soutenues du constructeur automobile allemand en Europe ayant plus que compensé une faiblesse de la demande en Chine. Ce résultat lui a permis de maintenir sa rentabilité dans sa fourchette de prévision malgré des investissements élevés pour le développement de nouveaux modèles. La marge opérationnelle des activités automobiles du groupe est ressortie à 9,1% contre 9,4% au troisième trimestre 2014. BMW fait ainsi mieux qu'Audi, la filiale haut de gamme de Volkswagen VOWG_p.DE qui a fait état d'une marge de 8%, mais moins bien que Mercedes-Benz (groupe Daimler DAIGn.DE ), dont la marge a atteint 10,5%. ID:nL8N12X26N ID:nL8N12M166 Face à la concurrence de ses deux compatriotes, BMW a dit avoir "fermement l'intention de rester le premier constructeur mondial de véhicules haut de gamme en 2015" dans la perspective de son centenaire l'an prochain. Certains analystes critiquent néanmoins cette priorité accordée aux volumes au détriment de la rentabilité, qui a été soutenue au troisième trimestre par la décision d'amortir sur plusieurs années une part plus grande des coûts de développement des nouveaux modèles. "Le récent scandale des émissions chez Volkswagen devrait encore une fois établir clairement que la taille n'est pas une vertu en soi", dit Frank Schwope, analyste chez NordLB, en allusion à la manipulation des émissions polluantes par Volkswagen, premier constructeur européen. BMW a réaffirmé son objectif d'une marge opérationnelle de la division automobile en 2015 comprise entre 8% et 10%, contre 9,6% en 2014, ainsi que d'une hausse aussi bien de son chiffre d'affaires que de son bénéfice imposable. NUAGES À L'HORIZON Le constructeur bavarois perçoit toutefois un certain nombre de nuages à l'horizon, notamment une concurrence plus féroce aux Etats-Unis, la nécessité d'investir dans de nouveaux produits, une hausse des coûts de personnel et un ralentissement de la demande en Chine. S'agissant de cette dernière, le directeur financier Friedrich Eichiner a déclaré au cours d'une conférence téléphonique: "Pour le moment, notre expérience nous indique que cela semble être en voie de stabilisation (...) Nous partons du principe que nous avons touché un plancher." Le titre BMW, qui a gagné 10% depuis que le scandale des émissions a éclaté chez Volkswagen en septembre, perdait 1,01% vers 14h00 GMT, soit à peine moins que l'indice européen du secteur automobile .SXAP en recul de 1,07% au même moment. Volkswagen et Daimler perdaient 2,8% et 1,39% respectivement. Les ventes trimestrielles de BMW en Europe, région qui absorbe plus de 40% de sa production, ont progressé de 6,9% à 545.062 unités, ce qui a conduit le constructeur à confirmer son objectif consistant à dépasser cette année son record de ventes de l'an passé, à 2,12 millions de véhicules. Le bénéfice opérationnel a progressé de 4,3%, à 2,354 milliards d'euros, niveau conforme à la prévision la plus optimiste des analystes financiers qui avaient anticipé en moyenne un recul de 6,3% de ce résultat. (Benoît Van Overstraeten et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant