BMW et Toyota développent leur partenariat

le
0
BMW et Toyota développent leur partenariat
BMW et Toyota développent leur partenariat

MUNICH/HAMBOURG (Reuters) - BMW et Toyota Motor prévoient d'étendre leur coopération en matière technologique, ont dit à Reuters deux sources proches des constructeurs, une décision qui pourrait modifier l'équilibre des alliances dans le secteur automobile.

L'accord existant entre les deux constructeurs va être étendu aux transmissions hybrides et aux technologies d'allègement des véhicules, ont déclaré ces sources mercredi.

Soucieux de développer sa gamme de moteurs diesel dans un marché européen au point mort, Toyota a prévu de collaborer avec BMW dans la recherche sur les batteries lithium-ion en échange d'un approvisionnement régulier en moteurs diesel BMW à partir de 2014.

De son côté, BMW doit réduire les émissions de CO2 de sa gamme d'un tiers environ, à 101 grammes par kilomètre, d'ici 2020. Selon le président du directoire Norbert Reithofer, cela ne peut être fait qu'en augmentant le nombre de voitures électriques et hybrides de la gamme.

"Je parie qu'il y aura bientôt des BMW équipées de transmissions hybrides Toyota", a dit l'une des sources.

Toyota s'assurerait en échange un accès à la coentreprise de fibres de carbone de BMW avec SGL, qui produit des matériaux légers de pointe que BMW compte employer à l'échelle industrielle pour sa voiture électrique Megacity, surnommée i3.

BMW n'a pas voulu conclure un accord lui permettant d'exploiter la technologie des piles à combustible à l'hydrogène de General Motors, a dit un porte-parole du constructeur bavarois.

BMW a préféré PSA Peugeot Citroën comme partenaire pour ce qui est de réduire les coûts de développement et de production. Mais PSA lui-même veut réduire ses coûts par le biais d'une alliance avec GM.

En privilégiant Toyota, BMW disposerait un partenaire d'une autre envergure que Peugeot et financièrement mieux doté.

BMW tiendra une conférence de presse vendredi à 10h30 GMT à l'occasion de la visite du président Akio Toyoda, patron de Toyota, au siège munichois.

Selon les sources, les deux hommes expliqueront leurs nouvelles idées.

Irene Preisinger et Jan Schwartz, avec Christiaan Hetzner, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant