BMW accepterait de se faire doubler par Mercedes

le
0
 (Actualisé avec précisions, cours de Bourse) 
    FRANCFORT, 2 août (Reuters) - BMW  BMWG.DE  a déclaré mardi 
vouloir privilégier la rentabilité par rapport à une lutte à 
tout prix pour conserver son titre de numéro un mondial en 
termes de volumes de ventes sur le secteur du luxe devant 
Mercedes-Benz, qui pourrait le détrôner pour la première fois 
depuis 11 ans. 
    BMW a vendu 932.041 voitures sous sa marque éponyme au 
premier semestre 2016 contre 1.006.619 pour Mercedes, propriété 
du groupe Daimler  DAIGn.DE . 
    Le constructeur bavarois a écoulé l'an dernier 1,91 million 
de véhicules sous sa marque, contre 1,87 million pour Mercedes 
et 1,80 million pour son autre grand rival, Audi, propriété du 
groupe Volkswagen  VOWG_p.DE . 
    "Nous sommes convaincus qu'une croissance rentable 
représente beaucoup plus que simplement être le numéro un 
mondial en termes de ventes et de volumes, surtout à un moment 
où les acteurs du secteur premium utilisent de plus en plus des 
remises de prix pour gagner en compétitivité", a déclaré le 
nouveau président du directoire de BMW, Harald Krüger, à 
l'occasion de la publication des résultats trimestriels du 
groupe. 
    BMW a annoncé des résultats du deuxième trimestre meilleurs 
que prévu grâce à la demande pour son SUV X1 et sa nouvelle 
série-7. 
    Le constructeur automobile allemand a fait état d'un 
résultat avant intérêts et impôts (Ebit) de 2,73 milliards 
d'euros, en hausse de 7,9% et supérieur au consensus Reuters qui 
le donnait à 2,65 milliards. 
    La division automobile a BMW a dégagé une marge de 9,5% sur 
le trimestre contre 8,4% un an plus tôt. 
    Cette marge est supérieure à la barre des 8% pour le 
vingt-cinquième trimestre de suite. 
    BMW Group, propriétaire également des marques Rolls-Royce et 
Mini, serait assuré de conserver sa place de leader du marché 
haut de gamme pour un bon moment si toutes ses marques étaient 
prises en considération, a fait noté son directeur financier, 
Friedrich Eichiner.  
    Vers 12h20 GMT, l'action BMW perdait 1,41% à 76,04 euros en 
Bourse de Francfort, faisant légèrement mieux que l'indice 
regroupant les valeurs automobiles européennes  .SXAP  (-1,61%). 
    Depuis le début de l'année, le titre BMW est désormais en 
recul de plus de 22% contre un repli de l'indice sectoriel de 
plus de 16,6%. 
 
 (Edward Taylor; Véronique Tison et Patrick Vignal pour le 
service français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant