BMW 330d Touring, du style et du coffre

le
0
La cinquième génération de ce grand classique bavarois est une remarquable machine à rouler.

Le phénomène s'étend à l'ensemble des marchés: le break compte de plus en plus de convertis. Juste retour des choses, fanfaronneront les adeptes de la première heure, tant la silhouette de ce type de véhicules se caractérise par une élégance supérieure à la berline dont il est issu. Le nouvel opus de la Série 3 Touring ne démentira pas la tendance, dressant le portrait de la grande routière idéale. À partir de la dernière Série 3, l'équipe de Karim Habib, directeur du design de la marque, a esquissé un modèle d'équilibre et de dynamisme. Par rapport à son prédécesseur, ce break statutaire s'allonge de 97 mm, dont 50 mm pour l'empattement, au profit de l'habitabilité et du volume de chargement. Au niveau de la modularité, cette Série 3 va faire taire quelques critiques. La banquette arrière s'articule désormais selon le schéma 40/20/40 et les dossiers se replient pour former un plancher presque plat. Quelle que soit la configuration, BMW revendique le mei...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant