BMC Racing : Van Garderen visait le maillot jaune

le
0
BMC Racing : Van Garderen visait le maillot jaune
BMC Racing : Van Garderen visait le maillot jaune

Vainqueur du contre-la-montre par équipes dimanche avec son équipe BMC Racing, Tejay Van Garderen n'a néanmoins pas été capable de reprendre du temps à Christopher Froome. Alors qu'il espérait prendre le maillot jaune dès dimanche, l'Américain avoue que le Tour de France ne fait que commencer.

Membre de l’équipe championne du monde de la spécialité, Tejay Van Garderen visait rien de moins qu’une victoire d’étape et un maillot jaune au sortir du contre-la-montre par équipes entre Vannes et Plumelec. Mais, au terme des 28km du parcours, la formation BMC Racing n’a pas permis à son leader de prendre les commandes du classement général. Quelque chose qui ne fâche pas « TVG ». « Tout a bien marché, depuis le début de la journée, y compris à l'échauffement, puis jusqu'au bout et cette victoire avec une seconde d'avance. On a bien négocié les virages, nous nous sommes assurés de rester ensemble dans les montées. On devait faire en sorte que les plus forts prennent les plus longs relais. Il fallait finir à cinq, a résumé le leader de l’équipe BMC Racing pour le site officiel du Tour de France. Rohan Dennis a été très fort. Avec lui, on avait un moteur. Dans un monde parfait, nous aurions remporté l'étape et le maillot, mais je peux déjà être très content. Pour nous, le chrono par équipes est une source de motivation et d'inspiration, nous le travaillons beaucoup. »

La montagne, vrai début du Tour de France

Après une première semaine loin d’être simple, Tejay Van Garderen assure que le Tour de France n’en est qu’à ses débuts avec la haute montagne qui se présente dès mardi. Un changement de terrain qui devrait lancer la course au maillot jaune. « Maintenant, la grande bataille du classement général peut commencer, avec l'entrée dans la montagne. Et je ne pourrais pas être plus heureux, il n'était pas certain que nous puissions l'aborder aussi haut dans le classement, assure Tejay Van Garderen. Je sais que l'équipe est prête. Les Pyrénées seront le premier test pour savoir qui peut gagner le Tour. Avec Chris Froome, je pense que nous sommes très proches, et c'est ce que nous avions vu sur le Dauphiné. Mais le Tour est un marathon, il faudra voir quelles seront nos forces respectives dans la troisième semaine. C'est très loin. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant