BMC : Philippe Gilbert, la victoire ou la retraite

le
0

Après une année 2011 extrêmement riche, avec (entre autres) une victoire sur l'Amstel Gold Race, Liège-Bastogne-Liège, la Classique San Sebastian ou encore lors de la première étape du Tour de France, le tout agrémenté d'une place de n°1 mondial, Philippe Gilbert a vécu deux saisons très difficiles. Bien sûr, le Belge de 31 ans a été sacré champion du monde en septembre 2012. Mais lors des deux dernières saisons, il n'a levé les bras qu'à trois reprises : lors des 9eme et 19eme étape de la Vuelta 2012, et lors de la 12eme étape de la Vuelta 2013.

Reprise au Tour du Qatar

Avant de débuter la saison 2014 avec BMC, le Belge est revenu sur ses ambitions lors du « media day », en Espagne, avec son équipe. « Même si j'ai eu le bonheur de décrocher un titre mondial en 2012, les deux années que je viens de traverser m'ont parfois invité au questionnement. Serais-je déjà trop vieux ou atteint, peut être, par une maladie ? J'ai pris moins de plaisir sur le vélo durant cette période. Quand vous roulez à ce niveau, ce n'est pas vraiment agréable. J'étais toujours là dans le final des courses mais jouait un Top 5 plutôt que la victoire. J'ai davantage d'ambitions que ces accessits et j'arrêterai de courir le jour où je ne me sentirai plus capable de gagner. La sensation de la victoire est quelque chose qui m'a beaucoup manqué? ». Philippe Gilbert débutera sa saison le 9 février sur le Tour du Qatar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant