Bloomberg confirme qu'il envisage de briguer la Maison blanche

le
0
    * L'e 
 
    WASHINGTON, 8 février (Reuters) - L'ancien maire de New York 
Michael Bloomberg confirme lundi dans le Financial Times qu'il 
envisage de se porter candidat à l'élection présidentielle de 
novembre prochain aux Etats-Unis. 
    Le milliardaire, fondateur de l'agence de données 
financières Bloomberg, se dit déçu par le niveau du débat des 
primaires républicaines et démocrates. "Je trouve que le niveau 
des discours et du débat est douloureusement banal, que c'est un 
affront et une insulte aux électeurs", dit-il dans une interview 
publiée sur le site internet du journal, ajoutant que les 
Américains méritent "bien mieux". 
    Prié de dire s'il envisage de se lancer, Bloomberg répond 
qu'il "regarde toutes les options". 
    Le mois dernier, citant des sources au fait de ses projets, 
le New York Times rapportait que l'ex-maire de New York 
(2002-2013) s'était donné jusqu'à début mars pour entrer dans la 
course. 
    A 73 ans, Bloomberg, proche de Wall Street et "libéral" sur 
les questions de société -- il est un fervent partisan d'un 
contrôle sur les armes à feu --, estime qu'il peut y avoir une 
fenêtre d'opportunité pour sa candidature en fonction du déroulé 
des primaires des deux partis traditionnels, qui se poursuivent 
mardi dans le New Hampshire. 
    Aucun candidat indépendant n'a jamais remporté une élection 
présidentielle aux Etats-Unis. En 1992, un autre milliardaire 
venu du monde des affaires, Ross Perot, avait tenté sa chance en 
indépendant. Le Texan avait obtenu environ 19% des voix. Et les 
politologues estiment que sa candidature avait contribué à la 
défaite du président sortant, le républicain George H. Bush, 
battu par Bill Clinton. 
    Un temps inscrit comme républicain, Bloomberg il est devenu 
indépendant en 2007. Il a beaucoup investi ces dernières années 
dans des campagnes visant à durcir la législation sur les armes 
ou à réformer l'immigration. 
     
    VOIR AUSSI 
    Le POINT sur les primaires:   
 
 (Eric Walsh; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant