Blocages d'accès routiers à La Rochelle par les agriculteurs

le
0
    BORDEAUX, 25 janvier (Reuters) - Une soixantaine 
d'agriculteurs ont bloqué lundi matin plusieurs accès routiers à 
l'est de La Rochelle (Charente-Maritime) "pour une durée 
indéterminée" pour protester contre les cours trop bas du lait, 
de la viande de bœuf et du porc. 
    Les agriculteurs, qui attendent des décisions concrètes de 
l'Etat, de l'Union européenne et de la grande distribution, se 
sont installés à l'appel de leurs syndicats à l'entrée de la 
ville sur la nationale 11 venant de Nantes et sur la rocade, 
principal axe d'entrée dans l'agglomération rochelaise. 
    Des tas de terre, des remorques, environ 35 tracteurs et des 
pneus font barrage à la circulation automobile, comme à Lorient 
(Morbihan). 
    "Nous sommes moins concernés par le porc que les Bretons 
mais pour le lait ou la viande de bœuf, nous sommes nombreux à 
souffrir des coûts trop bas. Dans une exploitation moyenne un 
éleveur laitier perd actuellement 4.000 euros par mois", a dit à 
Reuters Dominique Rainteau, le président de la FDSEA de 
Charente-Maritime. 
    L'action devrait durer au minimum une partie de la journée, 
"une durée indéterminée", selon les manifestants qui attendent 
que le préfet et le président de la Région viennent sur place.  
    Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a 
annoncé la tenue cette semaine d'une réunion entre le préfet, la 
région de Bretagne et les professionnels du secteur porcin pour 
étudier des mesures de soutien à ce secteur après une série de 
manifestations d'éleveurs bretons. 
 
 (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant