Blocage entre Airbus et Etat sur le prochain hélicoptère militaire

le
4
LES DISCUSSIONS ENTRE AIRBUS ET L'ÉTAT SUR LE PROCHAIN HÉLICOPTÈRE MILITAIRE DANS L'IMPASSE
LES DISCUSSIONS ENTRE AIRBUS ET L'ÉTAT SUR LE PROCHAIN HÉLICOPTÈRE MILITAIRE DANS L'IMPASSE

PARIS (Reuters) - Les discussions sont dans l'impasse entre Airbus Group et l'Etat français sur le financement de l'hélicoptère qui doit remplacer le Super Puma, ce qui suscite des interrogations sur la localisation des centaines d'emplois induits par le projet, selon deux sources au fait du dossier.

Les discussions achoppent sur le mécanisme du financement dans le contexte d'austérité budgétaire, selon les sources.

Le projet de renouvellement dénommé X6, confié à Airbus Helicopters, fait depuis des mois l'objet de négociations avec le gouvernement sur la mise en place d'un prêt similaire à ceux qu'Airbus Group utilise pour sa division d'avions Airbus, et qui pourrait atteindre plusieurs centaines de millions d'euros.

Un tel système a été mis en place pour des projets précédents d'hélicoptères, comme le X4 désormais appelé H160.

"Les choses sont dans une impasse et Airbus a commencé à évoquer un transfert du projet en Allemagne", a dit une des sources.

Airbus Helicopters s'est refusé à tout commentaire.

Le ministère français de Finances n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

(Tim Hepher et Ingrid Melander, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DonCorly le vendredi 20 mar 2015 à 15:40

    Le gouvernement sacrifie l'armée et les emplois du privé au profit des fainéants de tous poils.

  • gberthau le vendredi 20 mar 2015 à 15:28

    qu'est ce que quelques centaines de millions d'euros (de prêt) de l’État en comparaisons d'un transfert de technologie à l'étranger et la perte de centaines d’emplois de haut niveau de technologie

  • d.e.s.t. le vendredi 20 mar 2015 à 15:25

    Mais bien sûr, ECTOPLASME 1er, intermittent élyséen provisoire, n'y comprend rien, mais les Allemands, un peu plus intelligents sont prêts à récupérer le projet et les emplois! Austérité budgétaire pour les entreprises industrielles, mais pas pour le million de fonctionnaires inutiles qui nous coûtent 60 MILLIARDS D'EUROS PAR AN! Ce n'est pas un hasard si la Corrèze est un des départements les plus mal gérés de France!

  • M5299935 le vendredi 20 mar 2015 à 15:24

    Pourquoi les fabriquer en France si c'est l'opération est plus juteuse en Allemagne.